Votre montant du RSA change-t-il en fonction du nombre d'enfants à charge

Votre montant du RSA change-t-il en fonction du nombre d’enfants à charge ?

Le RSA reste l’une des principales prestations sociales françaises. Différents critères doivent être remplis pour y prétendre. Citons notamment le nombre d’enfants à charge.

Etat des lieux !

Voici le montant du RSA pour un foyer avec des enfants à charge

Parmi les allocations de la CAF, il y a notamment le revenu de solidarité active (RSA). Il s’agit généralement d’une aide dédiée aux Français de plus de 25 ans. Mais les jeunes actifs de 18 à 24 ans peuvent également y prétendre, sous conditions. Dans tous les cas, la situation familiale du demandeur passe toujours au crible.

De fait, le montant du RSA dépend aussi du nombre d’enfants à charge du foyer fiscal. Depuis le 1er avril dernier, celui-ci est chiffré à 635,70 € pour une personne seule (sans APL). La somme s’élève à 953,56 € avec un enfant à charge, contre 1 144,27 € avec deux enfants à charge.

Le montant du RSA est chiffré à 1 398,55 € si vous êtes célibataire avec trois enfants à charge. Vous touchez 254,28 € pour chaque enfant à charge supplémentaire.

Lire aussi :  Loi immigration : règlementations endurcies pour bénéficier des allocations familiales et de l'APL

Notons qu’un couple (marié ou pacsé) peut bénéficier du RSA, à condition que les conjoints remplissent toutes les conditions. Si ce n’est pas le cas, l’un des deux doit répondre aux critères, et l’autre doit se justifier de faibles revenus.

De nos jours, un couple sans enfant peut encaisser 953,56 € (sans APL) au titre du RSA. Son montant progresse à 1 144,27 € avec un enfant à charge, contre 1 334,98 € avec deux enfants. Si vous êtes marié ou pacsé et que vous avez trois enfants à charge, votre RSA s’élève à 1 589,26 € par mois. Votre couple peut d’ailleurs percevoir 254,28 € supplémentaires si vous avez plus de trois enfants à charge.

Quid du RSA majoré ? Êtes-vous éligible ?

Vous avez peut-être déjà entendu parler du RSA majoré. Il s’agit d’une forme alternative du RSA original. Et, celle-ci s’adresse exclusivement aux parents isolés qui élèvent seuls des enfants à charge. Le cas échéant, la majoration s’applique sur une période de 12 mois. Cette durée peut être prolongée jusqu’au 3ème anniversaire de l’enfant, à condition qu’il soit âgé de moins de 3 ans.

Lire aussi :  AAH et taux d'incapacité de 50-80% : voici les montants mis à jour versés par la CAF

Pour une femme enceinte, le montant du RSA majoré s’élève à 816,32 €, contre 1 088,33 € pour un parent avec un enfant à charge. La somme progresse à 1 360,54 € avec deux enfants à charge, puis à 1 632,64 € avec trois enfants à charge.

En principe, un parent isolé est potentiellement éligible au RSA majoré. C’est notamment le cas d’une personne veuve ou d’un individu qui refuse de s’occuper de l’enfant. D’ailleurs, cette aide peut être octroyée dès la grossesse.

Pour prétendre au RSA majoré, votre enfant à charge doit être âgé de moins de 25 ans. Vous devez aussi résider en France, et vivre seul. Et, vos revenus doivent être inférieurs au montant du RSA majoré. Sans quoi, votre nom sera rayé définitivement de la liste des bénéficiaires.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles