Vers une revalorisation historique des aides sociales de la CAF

Vers une revalorisation historique des aides sociales de la CAF ?

Ça y est ! Le deuxième tour des élections législatives arrive à terme. A priori, le NFP est en position de force à l’Assemblée nationale.

Zoom sur les mesures sociales évoquées lors de sa campagne !

Y aura-t-il une forte augmentation des aides sociales de la Caf cette année ?

Le second tour des élections législatives s’était déroulé le 7 juillet 2024. Les résultats sont assez évidents par rapport au premier tour du 30 juin dernier. Effectivement, le Nouveau Front Populaire (NFP) a remporté le plus de sièges à l’Assemblée nationale. Nous parlons ici de la coalition de gauche.

Scindée au moins en trois blocs distincts, l’alliance de gauche a peu de chances de convaincre l’Assemblée nationale d’adhérer à 100% à son programme. En dépit de cela, le nouveau rapport de forces devrait permettre au NFP de poser ses mesures prioritaires. Citons notamment la revalorisation de différentes aides sociales.

Lors de la campagne, le NFP avait évoqué une hausse de 10% de l’aide personnalisée au logement (APL). En moyenne, son montant s’élevait à 212 € par mois en 2022. Au-delà de cette revalorisation, la coalition de gauche projette d’instaurer la « garantie universelle des loyers ». Celle-ci s’apparente à une assurance loyers qui s’active lorsque le locataire cesse de verser son loyer. D’après le NFP, cette mesure vise notamment à « sécuriser les propriétaires et les locataires ».

Lire aussi :  Allocation Paje : les secrets pour maximiser votre montant et simplifier votre demande

Voici d’autres pistes creusées par la coalition de gauche

En plus de cette éventuelle revalorisation historique de l’APL, le NFP a évoqué la hausse de l’Allocation adulte handicapée (AAH). Actuellement plafonnée à 1 016,05 €, cette aide pourrait être portée à hanteur du Smic comme l’avait évoqué le NFP lors de la campagne. Dans son programme, la coalition de gauche projette de réviser les salaires par le passage du Smic à 1600 € nets.

Le cas échéant, ces éventuelles mesures portées par le NFP sont favorables au pouvoir d’achat des Français.

Vers la suspension de l’APL cet été ?

Parmi les différentes aides sociales visées par le NFP, il y a notamment l’APL. En parallèle, l’administration française avait déjà prévenu les bénéficiaires de cette aide au logement d’une éventuelle suspension cet été. Cette information a été communiquée début juin. Au total, 800 000 étudiants sont concernés par cette mesure.

Bien sûr, il y a une procédure à suivre pour continuer à percevoir votre APL cette année. Rassurez-vous, celle-ci est assez basique. Il suffit en effet d’accéder à votre espace personnel sur le site de la Caf, et d’y indiquer que vous conservez votre logement cet été. Pour faciliter la tâche, téléchargez l’application de la Caf sur votre Smartphone.

Lire aussi :  Un complément de retraite accessible à beaucoup, mais encore trop peu sollicité

Le site Service public explique : « la CAF vous demande si vous allez conserver votre logement en juillet et en août. En l’absence d’information, elle considère que vous quittez les lieux avant la fin du mois de juin. Vous ne toucherez plus d’aide au logement pour l’été ».

Attention ! Vous devez déclarer votre situation si vous quittez votre logement pour de bon. Idem si vous partez l’été pour ensuite y revenir à la prochaine rentrée.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles