Taux de crédit immobilier en baisse, une bouffée d'air pour les emprunteurs !

Taux de crédit immobilier en baisse, une bouffée d’air pour les emprunteurs !

Dans un contexte économique en constante évolution, les conditions d’emprunt pour l’achat immobilier connaissent des changements significatifs.

En 2024, deux avantages majeurs se démarquent pour les emprunteurs de crédit immobilier. Ces nouvelles opportunités peuvent transformer votre expérience d’achat et optimiser votre investissement.

Que vous soyez un primo-accédant ou un investisseur aguerri, ces informations sont susceptibles de vous intéresser. Alors, quels sont ces deux avantages qui vont révolutionner le monde du crédit immobilier en 2024 ?

2023 : Une année éprouvante pour les emprunteurs

L’année 2023 a été marquée par une conjoncture défavorable pour les emprunteurs. Les taux de crédit ont connu une hausse significative, doublant presque en l’espace d’un an selon le courtier Meilleurtaux.

Par exemple, les taux sur 15, 20 et 25 ans sont passés respectivement de 2,42%, 2,47% et 2,75% à 4,25%, 4,41% et 4,51% début décembre. De plus, les banques se sont montrées réticentes à accorder des prêts, avec une baisse de 40,3% du nombre de prêts accordés en novembre 2023 comparé à l’année précédente, comme le rapporte l’Observatoire Crédit Logement CSA.

Lire aussi :  Comment obtenir un crédit à coup sûr quelque soit le taux obtenu

2024 : Un horizon plus clair pour les emprunteurs

Les perspectives pour 2024 s’annoncent plus favorables pour les emprunteurs. Depuis deux mois, une stabilisation voire une baisse des taux de crédit est observée, comme le souligne Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.

Cette tendance devrait se maintenir grâce à la concurrence entre les banques qui cherchent à attirer davantage de clients avec des offres compétitives. En effet, dans un contexte où les clients sont plus enclins à changer d’établissement bancaire, cette rivalité pourrait contribuer à faire chuter encore davantage les taux proposés.

Le retour des grandes banques et l’impact du taux d’usure

En 2024, les emprunteurs peuvent s’attendre à une amélioration de leur situation. Les grandes banques reviennent sur le marché du prêt immobilier, profitant de la baisse des coûts liés aux taux d’emprunt pour augmenter leurs marges et relancer leur production de prêts.

De plus, le taux d’usure, qui représente le plafond légal au-delà duquel un prêt ne peut être accordé, n’est plus un obstacle majeur pour les emprunteurs avec un niveau fixé à 6,11% en décembre pour les prêts de 20 ans et plus. Cependant, malgré ces avancées positives, une baisse significative des prix immobiliers reste à confirmer.

Lire aussi :  Peut-on héberger quelqu'un de manière permanente dans un logement loué ?

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon