Tarifs médicaux non couverts Comment une bonne mutuelle peut vous aider

Tarifs médicaux non couverts : Comment une bonne mutuelle peut vous aider

Vous avez besoin de consulter un spécialiste, mais vous craignez que la Sécurité sociale ne vous rembourse pas suffisamment. Vous n’êtes pas seul dans cette situation.

En effet, de nombreux professionnels de santé pratiquent des dépassements d’honoraires, Ces dépassements peuvent représenter un coût important pour les patients, qui doivent alors assumer la différence entre le tarif de base et le tarif réel.

Heureusement, il existe une solution pour limiter ces frais.

Qu’est-ce qu’un dépassement d’honoraires ?

Il s’agit de la différence entre le tarif conventionné par la Sécurité sociale et le tarif réel facturé par le professionnel de santé. Par exemple, si le tarif conventionné pour une consultation chez un médecin généraliste est de 25 euros, et que le médecin vous facture 30 euros, vous devez payer 5 euros de plus.

Certains professionnels de santé sont autorisés à pratiquer ces dépassements, notamment les médecins de secteur 2, qui ont la liberté de fixer leurs tarifs.

Lire aussi :  CPAM : Profitez d'un examen de santé entièrement gratuit tous les 5 ans

C’est aussi le cas des médecins de secteur 1, qui ont signé un contrat d’accès aux soins (CAS), à condition qu’ils respectent certaines limites. En revanche, ceux du secteur 1 qui n’ont pas signé le CAS, ainsi que les professionnels paramédicaux (infirmiers, kinésithérapeutes, etc.), doivent se conformer au tarif conventionné.

Comment être bien remboursé en cas de dépassement d’honoraires ?

La Sécurité sociale ne rembourse que le tarif conventionné, et non le tarif réel. Par exemple, si vous consultez un spécialiste qui vous facture 50 euros, et que le tarif conventionné est de 23 euros, la Sécurité sociale ne vous remboursera que 16,10 euros (70 % de 23 euros, moins 1 euro de participation forfaitaire). Il vous restera donc à payer 33,90 euros de votre poche.

Pour réduire ce reste à charge, vous pouvez souscrire à une bonne mutuelle, c’est-à-dire une complémentaire santé qui prend en charge tout ou partie des dépassements d’honoraires.

Il existe différents niveaux de garanties, qui peuvent couvrir de 100 % à 400 % du tarif conventionné. Par exemple, si vous avez une complémentaire santé qui rembourse 200 % du tarif conventionné, elle vous versera 30,80 euros (200 % de 23 euros, moins 1 euro de participation forfaitaire), ce qui réduira votre reste à charge à 3,10 euros.

Lire aussi :  Les mutuelles santé augmentent leurs tarifs en 2024 : le gouvernement s’y oppose !

Pour choisir une bonne mutuelle, il faut comparer les offres en fonction de vos besoins, de votre budget et de votre profil. Vous pouvez utiliser un comparateur en ligne, qui vous permettra de trouver la formule la plus adaptée à votre situation.

Quels sont les avantages d’une bonne mutuelle ?

En souscrivant à une bonne mutuelle, vous ne faites pas que réduire votre reste à charge en cas de dépassement d’honoraires. Vous bénéficiez aussi de plusieurs avantages qui vous facilitent l’accès aux soins de qualité et vous permettent de maîtriser votre budget santé.

Par exemple, vous pouvez profiter du tiers payant, qui vous évite d’avancer les frais chez certains professionnels de santé. Vous pouvez également accéder à un réseau de soins, qui vous offre des tarifs négociés et des services de qualité chez des partenaires sélectionnés.

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous les articles de l'auteur