SCPI voici les bonnes nouvelles du premier trimestre 2024

SCPI : voici les bonnes nouvelles du premier trimestre 2024

Les investissements en SCPI semblent broyer du noir depuis quelque temps. Pourtant, la situation est très loin d’être catastrophique.

Ceci se confirme à travers ces données publiées par l’ASPIM concernant la situation des SCPI pendant les trois premiers mois de l’année 2024.

Amélioration de la situation en début d’année

La moyenne du marché de l’immobilier en 2023 a été assez mitigée, voire même négative pour certaines SCPI qui ont observé une chute importante de leur activité. Cependant, cette tendance semble se renverser pour cette année qui est marquée par un retour au calme dans le domaine des SCPI. Justement, les chiffres présentés par l’ASPIM qui portent sur le premier trimestre de 2024 sont assez optimistes.

Pendant cette période, les demandes de rachat ont connu une baisse importante en comparaison avec les 3 derniers mois de 2023. Par ailleurs, certaines SCPI enregistrent un niveau de collecte plutôt conséquent. De plus, on a également constaté une stabilité des acomptes de distribution qui sont dus par les SCPI durant cette même période pendant l’année dernière. Ceci peut s’expliquer par le fait que les gérants des SCPI ont été suffisamment réactifs face à la hausse brusque des taux d’intérêt. Compte tenu de l’amélioration progressive du marché et des indices macroéconomiques, cette année devrait offrir des opportunités plus attractives aux épargnants.

Lire aussi :  Voici où vous devriez placer l'argent que vous avez reçu à Noël (Livret A, PEL, ...)

Bien que 2024 promette un marché intéressant dans les SCPI, c’est un placement qu’il ne faut pas faire la tête baissée. S’appuyer de conseils de professionnels comme Fortuny est très important, car permet d’avoir de bonnes stratégies pour atteindre rapidement ses objectifs. Remplissez ce formulaire ci-dessous pour entrer en contact avec l’un de leurs experts.

 

Stabilité de la distribution et de la collecte

En se référant par rapport aux acomptes qui ont été versé pendant le premier trimestre 2024, on peut en déduire la stabilisation des distributions. En comparaison avec la même période de l’année précédente, près de 42 % des SCPI ont réussi à garder une capacité de distribution identique, contre 29 % qui ont connu une baisse et 29 % qui ont enregistré un niveau à la hausse. Cela dit, le taux d’attribution moyen des SCPI, tous secteurs confondus rapportés au prix de référence au 1er janvier 2024 se positionne à 1,13 % contre 1,06 % durant cette même période en 2023.

Lire aussi :  L’alternative aux dividendes : comprendre l’impact des rachats d’actions sur votre portefeuille

Par ailleurs, la collecte brute des SCPI pendant le premier trimestre 2024 est de 1,1 milliard d’euros. Voici la répartition selon les domaines d’activité :

  • Diversifiée : 58 %
  • Bureaux : 21 %
  • Éducation/santé : 9 %
  • Logistique : 6 %
  • Commerces : 4 %
  • Résidentiel : 2 %
  • Hôtellerie, tourisme et loisirs : 1 %

Disparité des collectes nettes des fonds immobiliers non cotés

Pour la période du premier trimestre 2023, ces produits ont enregistré un niveau inférieur par rapport aux trois derniers mois de 2023. Cependant, les flux des vendeurs excèdent ceux des acquéreurs pour les OPC grand public ainsi que les sociétés civiles. Dans le même temps, la collecte nette des SCPI s’établit à 765 millions d’euros. Par ailleurs, il y a eu une baisse conséquente du volume des ordres de rachat qui est passé à 1,3 milliard d’euros contre 625 millions.

En outre, la valeur des parts qui sont en attente de retrait est de 2,4 milliards d’euros au 31 mars 2024, cette portion représente près de 2,7 % de la capitalisation du marché de l’immobilier. Quoi qu’il en soit, ce support enregistre beaucoup de contraste en fonction des acteurs. En effet, sur un nombre total de 218 SCPI, 96 d’entre elles sont gérées par 17 sociétés qui disposaient de parts en attente à cette date, pourtant 122 SCPI administrées par 40 sociétés n’étaient pas concernées.

Lire aussi :  Faut-il investir dans une résidence pour étudiants ?
À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles