SCPI : est-ce le meilleur moment d’investir son épargne ?

SCPI : est-ce le meilleur moment d’investir son épargne ?

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) sont des structures qui collectent des fonds auprès des épargnants pour les investir dans des biens immobiliers locatifs. Elles permettent ainsi aux particuliers de bénéficier des revenus et de la valorisation du patrimoine immobilier, sans avoir à se soucier de la gestion locative.

Mais est-ce le meilleur moment d’investir son épargne dans les SCPI ? Quels sont les avantages et les risques de ce placement ? Voici quelques éléments de réponse.

Les atouts des SCPI

Les SCPI présentent plusieurs atouts pour les épargnants qui cherchent à diversifier leur patrimoine et à optimiser leur rendement. Parmi ces atouts, on peut citer :

La sécurité

En investissant dans des biens immobiliers de qualité, situés dans des zones dynamiques et portées par des secteurs en croissance, ces sociétés offrent un taux d’occupation élevé et une bonne résistance aux aléas économiques.

La rentabilité

Les SCPI offrent des rendements attractifs, supérieurs à ceux des placements sans risque comme le livret A ou le fonds en euros de l’assurance-vie. En 2020, le rendement moyen de ces structures a été de 4,18 %, selon l’Institut de l’Épargne Immobilière et Foncière (IEIF).

Lire aussi :  La prime PPVE : une opportunité unique d'augmenter votre épargne salariale

La diversification

En accédant à une large gamme de biens immobiliers, répartis sur différents segments de marché (bureaux, commerces, santé, logistique, etc.) et sur différents pays (France, Europe, monde), ces sociétés offrent une diversification géographique et sectorielle, qui réduit le risque global du portefeuille.

La souplesse

Les SCPI sont accessibles à partir de quelques centaines d’euros, ce qui permet d’investir selon son budget et ses objectifs. Elles sont également disponibles sous différentes formes juridiques et fiscales, qui offrent des possibilités d’optimisation selon le profil de l’investisseur. Par exemple, elles peuvent être souscrites en direct, via un contrat d’assurance-vie, ou encore via un crédit immobilier.

Les risques des SCPI

Ces structures ne sont pas sans risque, et il convient d’en être conscient avant d’investir. Parmi les risques, on peut mentionner :

  • Le risque de perte en capital : les SCPI ne garantissent pas le capital investi, qui peut varier à la hausse ou à la baisse en fonction de l’évolution du marché immobilier. Elles représentent donc des placements à long terme, qui nécessitent une durée de détention d’au moins 8 à 10 ans pour lisser les fluctuations de valeur.
  • Le risque de baisse des revenus : les sociétés civiles de placement immobilier ne garantissent pas non plus le niveau des revenus distribués, qui peuvent diminuer en cas de baisse des loyers, de vacances locatives, ou de travaux importants. Ce sont donc des placements qui ne doivent pas être considérés comme une source de revenus régulière et pérenne.
  • Le risque de liquidité : les SCPI ne sont pas cotées en bourse, et leur revente dépend de l’offre et de la demande sur le marché secondaire.
Lire aussi :  Optimisez votre épargne : découvrez les avantages des comptes à terme

Les sociétés civiles de placement immobilier sont donc des placements intéressants, mais qui ne doivent pas être sous-estimés ni surévalués. Il faut les considérer comme un complément de patrimoine, et non comme une solution miracle.

 

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon