SCPI avec une bourse étudiante

Acheter des parts de SCPI avec une bourse étudiante

Tout le monde cherche un moyen efficace permettant d’arrondir ses fins du mois, y compris les étudiants. Certains d’entre eux sont d’ailleurs prêts à prendre le risque d’investir dans des parts de SCPI. Est-ce une bonne idée d’acheter des parts de SCPI avec une bourse étudiante ? Les réponses dans l’article ci-après.

Acheter des parts de SCPI avec une bourse étudiante : une bonne ou une mauvaise idée ?

Il est vrai que les Sociétés Civiles de Placement immobilier font partie des produits d’épargne préférés des Français. Quoi qu’il en soit, souscrire des parts de SCPI comporte des risques non négligeables (perte en capital). Jeunes, inexpérimentés et naïfs, les étudiants boursiers souhaitant investir dans ce véhicule de placement sont donc inconscients des dangers qu’ils encourent. Effectivement, il est parfois difficile de trouver des acheteurs sur le marché et s’il y en a, l’associé est souvent obligé de les vendre à moitié prix.

Il faut aussi retenir que le capital investi dans des parts de SCPI n’est pas garanti. En clair, les chances de survivre dans la jungle des SCPI sont faibles, notamment pour ceux qui viennent de faire leurs premiers pas dans le monde de la Pierre-Papier. Il est important d’avoir une connaissance approfondie de l’évolution des marchés immobiliers pour espérer gagner de l’argent par l’intermédiaire des SCPI. Il est donc préférable de ne pas investir dans des parts de SCPI avec une bourse étudiante, car les risques sont réels. Par contre, si l’étudiant figure dans le 7e échelon, il pourra toucher 555,10 € par mois et investir une partie de son capital dans l’acquisition de parts de SCPI, car l’avantage sera plus intéressant. La mauvaise nouvelle c’est que seuls les étudiants défavorisés peuvent bénéficier de cette aide financière.

Lire aussi :  SCPI : est-ce le meilleur moment d’investir son épargne ?

Acheter des parts de SCPI avec une bourse étudiante une bonne ou une mauvaise idée

Utiliser un prêt étudiant pour acheter des parts de SCPI : la solution idéale

Comme déjà mentionné dans le paragraphe précédent, souscrire des parts de SCPI avec une bourse étudiante est trop risqué. Certes, certains jeunes diplômés ont déjà réussi à gagner de l’argent de cette manière, mais c’est toujours une solution à double tranchant. En général, il est possible de souscrire des parts de SCPI à crédit dans l’objectif de doper le rendement du placement immobilier. Par conséquent, rien n’empêche les étudiants de contracter un prêt étudiant auprès d’une banque pour acheter des parts de SCPI. Bien entendu, tous les établissements bancaires imposent des conditions aux demandeurs telles que la durée de l’emprunt, l’âge requis, le profil de l’étudiant, etc.

Afin de dénicher les meilleures offres proposées par les banques, il est conseillé de consulter un comparatif de prêt étudiant. Il ne faut pas hésiter à demander conseil à un expert (un professionnel indépendant ou une agence spécialisée) pour faire le bon choix. Le plus difficile sera de trouver une SCPI adaptée à son profil, surtout pour un étudiant qui souhaite investir dans des fonds immobiliers et en tirer le maximum de profit. Raison pour laquelle il faut consulter un classement des meilleures SCPI du moment. Les critères de sélection à retenir sont : le TDVM (Taux de Distribution sur Valeur de Marché), le TRI (taux de rentabilité interne), le prix de souscription, le TOF (taux d’occupation financier) et surtout les frais de gestion.

Lire aussi :  Assurance vie pour un enfant : ce que votre banque ne veut pas que vous sachiez

L’importance d’une simulation de prêt étudiant/calcul prêt immobilier

Vous pouvez investir dans une SCPI via un prêt étudiant. Le but ici est d’acquérir un nombre conséquent de parts sociales dès la souscription. Pour garantir le bon déroulement de votre projet d’investissement, nous vous recommandons d’utiliser un simulateur de prêt étudiant. Votre simulation sera bouclée en quelques minutes seulement.

La simulation de prêt étudiant est 100 % dématérialisée. Elle vous permet notamment d’évaluer la faisabilité de votre projet d’investissement. Vous serez ainsi prêt à affronter les établissements bancaires dans le but d’obtenir la meilleure offre adaptée à votre profil d’étudiant.

En général, un simulateur de prêt étudiant devrait être gratuit. Il suffit de remplir tous les champs indiqués. Trois données importantes doivent être prises en compte :

  • La durée de l’emprunt.
  • Le montant du prêt.
  • Le taux d’intérêt.

La durée moyenne d’un prêt étudiant est comprise entre 2 et 10 ans en France. Elle est déterminée en fonction de deux principaux facteurs : le montant du prêt étudiant et ses capacités de remboursement mensuel.

Lire aussi :  Dès janvier 2024, les Mineurs sont interdits d'ouvrir un PER : pourquoi ?

Le montant d’un prêt étudiant reste très variable (entre 1 000 € et 45 000 €). Dans certaines situations (exceptionnelles), il peut monter jusqu’à 60 000 €, voire plus. Le taux d’intérêt est également variable. Il peut être plus important, surtout en cas de crise économique.

Bien entendu, un simulateur de prêt étudiant n’est pas difficile à utiliser. Vous pouvez découvrir les différents paramètres pour simuler un crédit immobilier. Il suffit d’indiquer les éléments clés qui sont le montant, la mensualité de remboursement souhaitée et le taux d’intérêt. En consultant les résultats de votre simulation, vous aurez une vision éclairée sur le montant des mensualités essentiel au remboursement du crédit étudiant. Vous savez aussi quelle somme vous pouvez emprunter (la capacité d’emprunt) ainsi que le nombre d’années dédiées au remboursement de celle-ci. Le simulateur vous permettra également de déterminer le coût total de votre crédit en plus des intérêts.

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous les articles de l'auteur