Revenus modestes : êtes-vous éligible à 188 euros par mois grâce à la Prime d’activité ?

L’annonce d’une prime de 188 euros mensuelle en 2023 a suscité un grand intérêt. Ce dispositif, destiné à soutenir les travailleurs aux revenus modestes, soulève plusieurs questions : Qui sont précisément les bénéficiaires de cette aide financière ? Comment sera-t-elle mise en place ? Quels sont les critères d’éligibilité ?

Dans cet article, nous allons éclaircir ces points et vous donner toutes les informations nécessaires pour comprendre qui pourra profiter de cette prime et comment.

La prime d’activité : un soutien financier pour les ménages à faible revenu

La prime d’activité, une aide mensuelle distribuée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), vise à compléter les ressources des ménages modestes. Selon les dernières statistiques de la CAF, le montant moyen de cette prime a augmenté, passant de 172 euros en début d’année 2022 à 188 euros fin juin 2023.

Malgré son calcul complexe et ses fluctuations, cette prime reste stable avec environ 4,6 millions de bénéficiaires depuis fin 2022. Toutefois, il est estimé qu’un tiers des personnes éligibles outblient toujours de réclamer cette aide.

Lire aussi :  Coup de pouce : L'État débloque une aide pour l'installation de thermostats programmables

Quel est le profil des bénéficiaires de la prime d’activité ?

La Drees révèle qu’environ un tiers des personnes éligibles à la prime d’activité ne la sollicitent pas auprès de la CAF. En ce qui concerne le profil des principaux bénéficiaires, les individus seuls sans enfant représentent 56% des allocataires, suivis par les couples avec enfants (17,9%). Il est également intéressant de noter que près de la moitié des bénéficiaires ont moins de 35 ans.

Malgré une légère baisse, le nombre de foyers bénéficiant de cette aide reste stable autour de 4,6 millions depuis fin 2022.

Impact du « montant net social » sur le budget de la prime d’activité en 2024

Le budget alloué à la prime d’activité pour 2024 est estimé à 10,46 milliards d’euros pour environ 4,57 millions de foyers bénéficiaires. Cela représente une légère baisse par rapport à l’estimation de 10,9 milliards d’euros pour 4,54 millions de foyers en 2023.

Lire aussi :  Un coup de pouce de 760 euros pour 17 millions de Français face à la crise, êtes-vous concernés ?

Cette diminution pourrait être attribuée à l’introduction du « montant net social » sur les bulletins de salaire. Ce nouveau calcul inclut certains avantages sociaux, augmentant ainsi les revenus des allocataires et réduisant potentiellement leur prime d’activité.

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous les articles de l'auteur