Revalorisation des pensions d'invalidité des milliers de bénéficiaires sur le carreau

Revalorisation des pensions d’invalidité : des milliers de bénéficiaires sur le carreau

La revalorisation des pensions d’invalidité pour amortir les effets de l’inflation a été actée le 1er avril 2024, avec un taux de 4,6%. Sauf qu’à la surprise des bénéficiaires, aucune hausse n’a été appliquée. Des milliers d’allocataires sur le carreau. Focus !

Retard de l’application de revalorisation des pensions d’invalidité : les bugs techniques en cause

De nombreux bénéficiaires ont fortement attendu la revalorisation de leurs pensions d’invalidité qui a été votée dans la loi de Finances 2024. Mais, le montant versé en mai était identique à celui des autres mois. Alors, pourquoi l’augmentation prévue et annoncée par le gouvernement n’est-elle pas passée ?

Selon l’Etat, il y aurait eu un bug informatique. Or, le cabinet de la ministre déléguée Fadila Khattabi, chargée des Personnes âgées et des personnes handicapées a bel et bien affirmé avoir signé et envoyé l’instruction de valorisation à toutes les caisses.

Mais le problème viendrait du côté de l’Assurance maladie. La raison ? Une contrainte technique a été relevée et malheureusement, ce problème est impossible à résoudre même si de nombreuses options ont déjà été étudiées préalablement. Néanmoins, la Caisse nationale de l’assurance maladie ou la Cnam n’a pas, pour l’heure actuelle, fait une communication officielle à ce propos. Elle assure que ce bug informatique sera bientôt réglé.

Lire aussi :  Versements 2024 des pensions de retraite, CAF, RSA, AAH… : les dates à savoir

Quand la revalorisation sera-t-elle effective ?

Les bénéficiaires des pensions d’invalidité devront faire preuve de patience. En effet, comme l’a annoncé la Cnam, l’augmentation prévue sera effective seulement au début du mois d’août. Le ministère tient toutefois à rassurer les assurés en expliquant que la hausse à partir du 1er avril sera bien prise en considération.

Il convient de rappeler que la pension d’invalidité a été conçue pour compenser la perte de salaire quand le salarié est atteint d’une maladie ou présente un handicap pouvant l’empêcher de reprendre le travail. Le montant de cette allocation varie selon votre catégorie de handicap :

  • Catégorie 1 : lorsque l’individu est en situation de handicap, mais qu’il peut toujours continuer à exercer son activité professionnelle
  • Catégorie 2 : quand votre état ne vous permet plus de travailler
  • Catégorie 3 : quand la personne concernée a besoin d’une assistance au quotidien et qu’elle est dans l’incapacité de travailler.

Concernant les conditions d’attribution, ce dispositif est destiné aux personnes de moins de 62 ans affiliées à l’assurance maladie depuis 12 mois au minimum, et ce, à la date de la demande de pension. Il faudrait également avoir exercé une activité professionnelle au moins 600 heures pendant les 12 mois précédant l’arrêt. Si vous êtes indépendant, vous devez avoir cotisé pendant les 3 années civiles avant la date de constatation de votre invalidité ou la date de l’effet de la pension.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles