Réforme de la CAF une simplicité qui change les allocations

Réforme de la CAF : une simplicité qui change les allocations ?

Découvrez comment les modifications apportées par la CAF à partir du 1er février peuvent bénéficier aux petits salaires. Les primes de la CAF sont souvent une bouée de sauvetage pour ceux qui peinent à joindre les deux bouts chaque mois.

Dans cet article, nous allons explorer en détail ces changements et expliquer comment ils peuvent aider les personnes ayant des revenus modestes. Que vous soyez déjà bénéficiaire ou que vous envisagiez de faire une demande, restez avec nous pour comprendre comment optimiser vos chances d’obtenir ces aides financières précieuses.

Le montant net social devient la référence pour le RSA et la prime d’activité à partir du 1er février 2024

Les directions de la sécurité sociale et de la cohésion sociale ont annoncé un changement majeur dans les modalités d’accès à la prime d’activité et au Revenu de Solidarité Active (RSA). À compter du 1er février 2024, le montant net social sera désormais le montant de référence à déclarer pour bénéficier de ces aides. Ce montant est visible sur tous les bulletins de paie depuis janvier 2024.

Lire aussi :  Janvier 2024 : Espoirs d'une Revalorisation de l'AAH ?

Impact de la mesure sur la prime d’activité et le processus de déclaration trimestrielle

Cette modification affecte principalement la prime d’activité, une aide mensuelle versée par la CAF pour compléter les revenus modestes. Le changement concerne uniquement la déclaration trimestrielle de ressources nécessaire pour obtenir ou renouveler les droits aux prestations sociales.

Pour inscrire le montant net social, il suffit de le reporter dans la case « salaires » lors de votre demande ou de votre déclaration trimestrielle de ressources pour le RSA et la prime d’activité.

Objectifs et avantages futurs de cette mesure

L’objectif principal de cette réforme est de simplifier les démarches administratives, minimiser les erreurs de déclaration et diminuer le taux de non-recours aux droits. Les employeurs ou organismes versant des prestations sociales jouent un rôle clé dans le calcul du montant net social.

À l’horizon 2025, la déclaration de ressources des allocataires sera pré-remplie, à l’image de la déclaration d’impôt sur le revenu, ce qui devrait contribuer à une réduction supplémentaire du taux de non-recours aux droits.

Lire aussi :  Découvrez toutes les aides financières de la CAF pour les parents en 2024 !

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous les articles de l'auteur