Pourquoi le chômage est-il toujours plus élevé chez les jeunes ?

Pourquoi le chômage est-il toujours plus élevé chez les jeunes 

Le chômage touche tous les âges, mais surtout les jeunes. En France, le taux de chômage des 15-24 ans était de 20,6 % fin 2023, contre 8,1 % pour l’ensemble des actifs. Mais pourquoi les jeunes ont-ils plus de mal à trouver un emploi ? Quels sont les impacts de cette situation ? Et comment y remédier ?

Les causes du chômage des jeunes

Le chômage a plusieurs causes, qui se cumulent souvent :

  • Le manque de qualification : les jeunes peu diplômés ou peu qualifiés peinent à répondre aux demandes des employeurs.
  • La concurrence : les 15-24 ans font face à des candidats plus aguerris, plus compétents, ou plus mûrs, qui ont l’avantage sur eux. C’est ainsi qu’ils se voient relégués aux emplois précaires, à temps partiel, ou aux stages, qui ne leur offrent pas de sécurité ni de perspectives.
  • La discrimination : les jeunes subissent des discriminations à l’embauche, fondées sur leur âge, leur origine, leur sexe, ou leur lieu de résidence. Les employeurs peuvent avoir des préjugés ou des stéréotypes, et les considérer comme moins compétents, moins motivés, ou moins fiables que les autres.
Lire aussi :  France Travail : Les grandes transformations du contrôle de l'emploi en 2025 annoncées

Les conséquences du chômage des jeunes

Le chômage des 15-24 ans a des répercussions négatives, pour eux-mêmes et pour la société :

La pauvreté

Les jeunes ont des revenus faibles ou irréguliers, qui ne leur permettent pas de subvenir à leurs besoins ni de réaliser leurs projets. Ils sont souvent dépendants de leurs parents, de leurs proches, ou des aides sociales, ce qui limite leur autonomie et leur dignité.

La santé

Le chômage a des effets négatifs sur la santé physique et mentale des jeunes. Il peut entraîner des troubles du sommeil, de l’alimentation, ou de la santé sexuelle. Il peut aussi provoquer du stress, de l’anxiété, de la dépression, ou des comportements à risque, comme la consommation de drogues, d’alcool, ou de tabac.

La citoyenneté

Le chômage peut affecter la participation et l’engagement des 15-24 ans dans la vie collective. Il peut engendrer un sentiment de frustration, de colère, ou de rejet, vis-à-vis des institutions, des politiques, ou de la société. Il peut aussi diminuer la confiance en soi, en les autres, ou en l’avenir.

Lire aussi :  Télétravail : ce critère devient décisif pour la nouvelle génération dans le choix d'un emploi ?

Les solutions pour le chômage des jeunes

Il existe des solutions pour lutter contre le chômage, qui doivent être mises en œuvre à différents niveaux :

La formation

C’est un levier essentiel pour lutter contre le chômage. Elle permet d’acquérir des compétences, des qualifications, ou des certifications, qui sont valorisées sur le marché du travail. Elle permet aussi de se réorienter, de se spécialiser, ou de se mettre à niveau.

L’accompagnement

L’accompagnement est un soutien indispensable pour les jeunes qui cherchent un emploi. Il consiste à les aider à définir leur projet professionnel, à rédiger leur CV, à préparer leurs entretiens, à rechercher des offres, etc. Il consiste aussi à les informer sur leurs droits, leurs devoirs, leurs aides, etc.

L’insertion

C’est un processus qui vise à faciliter l’accès des jeunes au marché du travail, en leur proposant des emplois adaptés à leur profil, à leur situation, ou à leur projet. Il s’agit de les mettre en relation avec des employeurs potentiels, de leur offrir des contrats de travail, de les former, de les encadrer, etc.

Lire aussi :  Coupes budgétaires de l’état : cette fois c’est les chômeurs qui en payent les frais
justin malraux

Directeur éditorial de MaBourse.fr, site d'acutalités indépendant sur lequel vous retrouvez quotidiennement des analyses pointues.