Piratage chez France Travail les utilisateurs ciblés par des escroqueries

Piratage chez France Travail : les utilisateurs ciblés par des escroqueries

Dans un monde de plus en plus numérique, les arnaques en ligne sont devenues monnaie courante. L’une des dernières en date concerne l’exploitation frauduleuse des données piratées de France Travail.

Cet article se propose d’éclairer à nos lecteurs sur la manière dont ces informations sensibles sont utilisées pour tromper les internautes à travers des messages fallacieux. Nous aborderons également quelques astuces pour vous aider à déjouer ce type d’escroqueries. Restez vigilant et informé pour protéger vos données personnelles contre toute utilisation malveillante.

Piratage de France Travail : une vague d’escroqueries en ligne fait suite à la fuite massive de données

Moins de deux semaines après le piratage massif de la base de données de France Travail, des tentatives d’escroquerie ont commencé à émerger sur internet. Le spécialiste en cybersécurité Olivier Laurelli a révélé le 27 mars dernier un SMS frauduleux envoyé aux demandeurs d’emploi, exploitant les informations volées lors du piratage.

Ce message, prétendant offrir un emploi en ligne rémunéré entre 60 et 200€ par jour, incite les destinataires à cliquer sur un lien menant vers un site malveillant. Bien que cette tentative d’escroquerie puisse paraître grossière, elle annonce une possible multiplication de ce type d’arnaque dans les prochains mois.

Lire aussi :  Inflation 2024 : Menace croissante sur l'emploi et avertissement sur le marché du travail

 

 

Analyse d’un SMS frauduleux et conseils pour le repérer

Le SMS partagé par Olivier Laurelli présente plusieurs signes révélateurs de sa nature frauduleuse. D’abord, il est envoyé depuis un numéro commençant par « 07 » plutôt que par France Travail. De plus, l’absence totale de ponctuation dans le message est suspecte.

Enfin, le lien inclus utilise le raccourcisseur d’URL de Telegram (« t.me »), une autre alerte. Pour se prémunir contre ces arnaques, il est essentiel de rester vigilant face aux messages reçus, surtout s’ils incitent à agir rapidement ou contiennent des liens suspects. Il faut également vérifier régulièrement les activités sur ses comptes et utiliser des mots de passe robustes.

Réaction de France Travail et mesures prises suite au piratage

Face à cette situation, France Travail a rassuré les utilisateurs en affirmant que l’indemnisation n’était pas compromise par ce vol de données. Les mots de passe et coordonnées bancaires ne figuraient pas parmi les informations dérobées. La Cnil a également prodigué des conseils pour se protéger contre ces escroqueries, incitant notamment à la vigilance face aux messages reçus.

Lire aussi :  Nouvelle loi sur l'emploi : des mesures encore plus strictes pour les chômeurs annoncées par Macron

Parallèlement, une enquête est en cours : trois suspects ont été arrêtés et inculpés dans le cadre de cette cyberattaque. Leurs domiciles et matériels informatiques ont révélé une activité d’escroquerie par hameçonnage.

Malgré ces réassurances et conseils de sécurité, il est recommandé aux utilisateurs concernés de rester vigilants et de surveiller leurs comptes bancaires et transactions. En outre, il est conseillé de signaler toute activité suspecte aux autorités compétentes afin de contribuer à l’effort de lutte contre la cybercriminalité.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez les meilleures actualités par mail 1 fois par semaine
(analyses éclairées et informations qui vous intéresseront assurément !)

Adresse e-mail non valide
Nous ne vous spammerons pas, vous pouvez en être sûr(e). Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles