Pension de réversion 2024 vérifiez si vous êtes éligible en fonction de vos revenus

Pension de réversion 2024 : vérifiez si vous êtes éligible en fonction de vos revenus

Dans cet article, nous allons aborder un sujet d’importance pour de nombreux Français : le plafond de ressources 2024 et l’éligibilité à la pension de réversion. Cette prestation, versée au conjoint survivant après le décès de son partenaire, est soumise à des conditions spécifiques.

Nous examinerons en détail les critères d’éligibilité, les changements prévus pour 2024 et comment ces modifications pourraient affecter votre situation financière. Que vous soyez déjà bénéficiaire ou que vous envisagiez de faire une demande, ce guide vous aidera à comprendre les règles qui régissent la pension de réversion. Restez avec nous pour découvrir toutes les informations essentielles sur ce sujet.

Comprendre les conditions d’attribution de la pension de réversion

La pension de réversion, réservée aux couples mariés, est une allocation versée au conjoint survivant après le décès de son partenaire. Cependant, pour en bénéficier, certaines conditions doivent être remplies. Notamment, un plafond de ressources doit être respecté. Pour le régime général, les revenus du conjoint ou ex-conjoint encore en vie ne doivent pas excéder le Smic.

Lire aussi :  La prime PPVE : une opportunité unique d'augmenter votre épargne salariale

Ainsi, à partir du 1er janvier, avec la revalorisation du salaire minimum à 11,65 euros l’heure, les ressources annuelles brutes pour une personne seule ne doivent pas dépasser 24 232 euros par an et 38 771,20 euros pour un couple. De plus, si vous avez plus de 54 ans et que vous travaillez, seuls 70% de vos revenus d’activité sont pris en compte dans le calcul des ressources.

Calcul du montant de la pension de réversion

Le montant de la pension de réversion est déterminé en fonction de la retraite que percevait ou aurait dû percevoir le conjoint décédé. Il s’élève à 54% de cette somme. Ainsi, pour une personne seule, la pension varie entre un minimum de 324,97 euros par mois et un maximum de 1 043,28 euros mensuels.

Ces chiffres concernent uniquement la retraite de base. Les pensions complémentaires et celles des fonctionnaires sont calculées différemment. Si les ressources du bénéficiaire ajoutées à la pension excèdent le plafond imposé, le montant de la pension est réduit proportionnellement au dépassement.

Lire aussi :  Ne manquez pas votre bourse ou logement Crous pour la rentrée 2024 : suivez le guide

En revanche, si le conjoint avait atteint l’âge légal de la retraite à taux plein, le plafond pour obtenir une majoration est fixé à 976,26 euros par mois.

Possibles évolutions de la pension de réversion

Actuellement réservée aux couples mariés, la pension de réversion pourrait être étendue aux couples non mariés. Cette proposition a été soulevée lors d’une récente réforme du Conseil d’orientation des retraites (COR).

Si cette mesure était mise en œuvre, elle permettrait une plus grande équité entre les couples, indépendamment de leur statut marital. Cependant, cette extension pourrait entraîner une diminution du montant de la pension pour les couples mariés. Il est donc essentiel d’évaluer attentivement les conséquences potentielles de cette modification avant sa mise en place.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez les meilleures actualités par mail 1 fois par semaine
(analyses éclairées et informations qui vous intéresseront assurément !)

Adresse e-mail non valide
Nous ne vous spammerons pas, vous pouvez en être sûr(e). Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles