Où placer 50 000 euros d’épargne pour un rendement optimal : assurance vie, PER ou SCPI ?

Où placer 50 000 euros d’épargne pour un rendement optimal : assurance vie, PER ou SCPI ?

Placer 50 000 euros d’épargne peut être une décision importante pour assurer un rendement optimal. Trois options s’offrent à vous : l’assurance vie, le Plan d’Épargne Retraite (PER) et les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI).

Il est crucial de choisir la meilleure stratégie en fonction de ses objectifs financiers et de sa tolérance au risque. Découvrez les avantages et les inconvénients de chaque solution afin de prendre la meilleure décision.

L’assurance vie : un choix polyvalent et personnalisable

L’assurance vie est très appréciée des Français. Elle permet de choisir entre des supports d’investissement plus ou moins risqués, disposer de son épargne à tout moment, et profiter d’une fiscalité favorable. En cas de décès, le contrat facilite la transmission d’une partie de son patrimoine à ses proches, avec un abattement important.

L’assurance vie s’adapte à chaque profil et à chaque objectif. Avec 50 000 euros, vous pouvez répartir votre épargne entre des fonds en euros, qui garantissent le capital, et des unités de compte. Ces dernières offrent un rendement plus élevé.

Lire aussi :  Investir en Bourse ou en SCPI ?

 

 

Le plan d’épargne retraite (PER) : une alternative dédiée à la retraite

Le Plan d’Épargne Retraite (PER), introduit en 2019, est conçu pour aider les individus à se constituer une épargne en vue de leur retraite, tout en bénéficiant de certains avantages fiscaux. Il y en a trois types : individuel, collectif, ou obligatoire. On peut l’alimenter avec des versements volontaires, obligatoires, ou des transferts d’autres produits. Les versements sont déductibles des impôts, dans certaines limites.

Le PER est bloqué jusqu’à la retraite, sauf exception. Choisissez votre support entre des fonds en euros, des unités de compte, ou des supports immobiliers. Il est aussi possible d’opter pour une gestion pilotée, qui adapte le portefeuille en fonction de l’âge et de l’horizon de retraite.

Avec une somme de 50 000 euros, il est possible d’optimiser sa fiscalité, mais cela nécessite un engagement sur le long terme en matière d’épargne.

 

Les SCPI : un investissement sans contrainte

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) investissent dans le domaine professionnel, et distribuent des revenus aux épargnants qui achètent des parts. Elles ont plusieurs avantages, comme :

  • Un rendement élevé, de 4,40 % en moyenne en 2023, supérieur à celui de l’immobilier locatif.
  • Un accès facile, avec un faible ticket d’entrée.
  • Un risque faible, grâce à la diversification du patrimoine, à la mutualisation des risques locatifs, et à la gestion par des professionnels agréés par l’AMF.
  • Une valorisation du capital, liée à la variation du marché.
  • Les parts de SCPI sont revalorisées chaque année, selon la valeur des biens.
Lire aussi :  Est-ce la fin de la baisse pour les SCPI ? Découvrez pourquoi certaines pourraient encore baisser

Ces entités offrent une liberté sans contrainte, permettant de profiter d’un rendement élevé et d’une plus-value du capital, tout en étant affranchi de la gestion des incertitudes liées à la propriété.

Avec 50 000 euros, vous pouvez diversifier votre épargne entre plusieurs SCPI, en fonction de votre profil de risque et de vos objectifs.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez les meilleures actualités par mail 1 fois par semaine
(analyses éclairées et informations qui vous intéresseront assurément !)

Adresse e-mail non valide
Nous ne vous spammerons pas, vous pouvez en être sûr(e). Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
vincent cuzon
Vincent Cuzon