Ma Prime Rénov plus facile à obtenir qu'on ne le croit avec cette astuce

Ma Prime Rénov’, plus facile à obtenir qu’on ne le croit avec cette astuce

Vous envisagez des travaux de rénovation énergétique pour votre logement ? Vous vous demandez si vous pouvez bénéficier d’aides financières pour alléger le coût de ces travaux ? L’État français a mis en place MaPrimeRénov’, un dispositif d’aide à la rénovation énergétique.

Mais comment savoir si vous êtes éligible à cette prime ? Cela dépend notamment de vos revenus. Dans cet article, nous allons vous aider à comprendre les critères d’éligibilité à MaPrimeRénov’ 2024 et à découvrir si votre revenu vous qualifie pour les aides disponibles. Restez avec nous pour explorer ce sujet essentiel pour votre projet de rénovation.

La rénovation énergétique en France : un enjeu majeur

En France, 7,2 millions de logements sont considérés comme des « passoires énergétiques ». Depuis le 1er janvier 2024, les efforts pour encourager la rénovation globale de ces habitations ont été intensifiés.

MaPrimeRénov’, une aide financière destinée à soutenir ces travaux, est désormais accessible à tous les ménages, sous condition de ressources. Cette mesure vise à accélérer la transition énergétique en réduisant l’empreinte carbone des logements et à améliorer le confort thermique des habitants.

Lire aussi :  Alerte CAF : la fin de l'ASS, un coup dur pour les personnes handicapées percevant l'AAH

Les plafonds de revenus pour y prétendre ont été définis et varient selon la composition du foyer et la localisation géographique. Cette initiative vise à favoriser la transition énergétique en incitant les propriétaires à investir dans des travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique de leur logement, contribuant ainsi à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à lutter contre le changement climatique.

Les critères de revenus pour MaPrimeRénov’ 2024

Les plafonds de ressources annuels pour bénéficier de MaPrimeRénov’ en 2024 dépendent du nombre de personnes dans le foyer et de la localisation, avec des seuils spécifiques pour l’Ile-de-France. Pour les ménages très modestes, les plafonds varient entre 17 009 € pour une personne seule hors Ile-de-France à 55 427 € pour un foyer de cinq personnes en Ile-de-France.

Les ménages modestes ont des plafonds allant de 21 805 € à 67 473 €, tandis que les ménages intermédiaires et supérieurs peuvent atteindre respectivement jusqu’à 94 844 €. Ces montants sont basés sur le Revenu Fiscal de Référence de l’année précédente. Ils visent à garantir une répartition équitable des aides et à cibler en priorité les ménages les plus vulnérables économiquement pour leur permettre d’accéder à des travaux de rénovation énergétique indispensables.

Lire aussi :  AAH et taux d'incapacité de 50-80% : voici les montants mis à jour versés par la CAF

Calcul des revenus pour l’éligibilité à MaPrimeRénov’

Le Revenu Fiscal de Référence (RFR) de l’année N-1 est calculé par l’administration fiscale sur la base des revenus du foyer et permet d’établir les plafonds de ressources. Il joue un rôle crucial dans le processus d’attribution de cette aide financière, car il permet d’adapter le montant de l’aide aux capacités financières réelles des ménages.

Ainsi, plus le RFR est faible, plus l’aide accordée sera importante. Cela garantit une aide ciblée aux foyers les plus nécessiteux, contribuant ainsi à réduire les inégalités énergétiques et à promouvoir l’accès de tous à des logements plus économes en énergie.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez les meilleures actualités par mail 1 fois par semaine
(analyses éclairées et informations qui vous intéresseront assurément !)

Adresse e-mail non valide
Nous ne vous spammerons pas, vous pouvez en être sûr(e). Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
vincent cuzon
Vincent Cuzon