Les chiffres choquants sur la précarité des étudiants !

Les chiffres choquants sur la précarité des étudiants !

Dans un contexte où l’éducation est souvent perçue comme le passeport pour une vie meilleure, une nouvelle enquête vient jeter un éclairage inquiétant sur la réalité des étudiants. Cette révélation choc met en lumière une précarité alarmante chez ces derniers, qui sont de plus en plus nombreux à peiner pour joindre les deux bouts.

Entre frais d’inscription exorbitants, coût de la vie en constante augmentation et difficultés à trouver un emploi compatible avec leurs études, leur situation financière se dégrade de manière significative. Cet article vous propose d’explorer cette problématique en profondeur afin de mieux comprendre les défis auxquels sont confrontés les étudiants aujourd’hui.

Étude de Linkee : une alarmante précarité étudiante

L’association d’aide alimentaire Linkee a récemment mené une enquête sur la précarité étudiante, mettant en lumière des chiffres inquiétants. L’étude, réalisée entre novembre 2022 et juillet 2023, a sondé 5115 étudiants bénéficiant de paniers repas.

Les résultats dévoilent une situation alarmante : trois quarts des étudiants ont moins de 100 euros par mois pour vivre après avoir payé leurs dépenses essentielles. Cette enquête souligne l’urgence d’agir face à l’accroissement de la précarité étudiante. Il est impératif que les autorités prennent des mesures concrètes pour soutenir financièrement les étudiants et garantir leur bien-être.

Lire aussi :  La CAF surprend avec ses augmentations : 635€ à recevoir le 6 Avril 2024, êtes-vous éligible ?

La précarité étudiante : une réalité alarmante

Les chiffres révélés par l’étude de Linkee sont effrayants. 76% des étudiants interrogés ont moins de 100 euros à dépenser chaque mois, soit moins de 3,33 euros par jour pour se nourrir, se soigner et s’habiller.

 

Plus d’un étudiant sur deux a même moins de 50 euros disponibles par mois. Face à cette situation, la moitié des étudiants a commencé à utiliser les paniers repas en raison de l’inflation. De plus, 51,3% des étudiants vivent dans un studio seul ou en colocation, avec plus de 60% payant plus de 400 euros de loyer chaque mois. Le plus inquiétant est que 10% des jeunes ont dû dormir dehors ou dans leur voiture au cours de l’année écoulée.

Lire aussi :  Bientôt la fin du crédit d'impôts pour payer jardinage, nounou, ménage ... ?

 

Impact de la précarité sur le parcours universitaire

La situation financière précaire pousse un étudiant sur cinq à envisager l’abandon de ses études, selon l’étude de Linkee. Les bourses du Crous jouent un rôle protecteur pour les étudiants qui en bénéficient, réduisant leur besoin de recourir à des aides alimentaires. Ces bourses permettent notamment aux bénéficiaires de payer un euro pour un repas au restaurant universitaire et d’alléger leurs frais de scolarité et de logement.

Toutefois, seulement 21% des étudiants ayant recours aux aides alimentaires de Linkee reçoivent ces bourses, soulignant une possible insuffisance dans la distribution ou l’accès à ces aides cruciales. Il est donc essentiel d’améliorer la sensibilisation et l’accessibilité aux programmes de bourses afin de garantir que tous les étudiants dans le besoin puissent en bénéficier et ainsi poursuivre leurs études dans des conditions plus favorables.

Lire aussi :  Saviez-vous que la SNCF propose des tarifs à -50% (et -100%) pour les jeunes ?

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez les meilleures actualités par mail 1 fois par semaine
(analyses éclairées et informations qui vous intéresseront assurément !)

Adresse e-mail non valide
Nous ne vous spammerons pas, vous pouvez en être sûr(e). Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles