Les bénéficiaires de l’AAH n'auront plus droit au chèque énergie

Les bénéficiaires de l’AAH n’auront plus droit au chèque énergie ! Info ou intox ?

Dans cet article, nous allons aborder un sujet d’actualité qui concerne de nombreux Français : la revalorisation de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) et son impact sur l’éligibilité au chèque énergie après le 1er avril. Cette mesure, attendue par beaucoup, soulève néanmoins des interrogations quant à ses conséquences sur les aides complémentaires.

Comment cette augmentation va-t-elle influencer l’accès au chèque énergie ? Quels seront les changements pour les bénéficiaires ? Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre pour vous aider à y voir plus clair dans ce contexte législatif en constante évolution.

Comprendre le chèque énergie et son éligibilité

Le chèque énergie est une aide financière précieuse pour de nombreux ménages, leur permettant de régler leurs factures d’énergie comme l’électricité ou le gaz. Cependant, avec la récente revalorisation des prestations sociales, certains bénéficiaires s’interrogent sur leur éligibilité à cette aide, notamment ceux qui perçoivent l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH).

En effet, dès avril, les aides de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) seront augmentées de 4,6%, y compris l’AAH dont le montant maximal passera à 1 016,05 euros. Toutefois, il est important de noter que l’AAH n’est pas prise en compte dans le Revenu Fiscal de Référence (RFR), plafonné à 11 000 euros pour être éligible au chèque énergie.

Lire aussi :  Voyager tout l’été en train pour moins de 49 euros, découvrez qui peut en profiter ?

L’AAH et son impact sur l’éligibilité au chèque énergie

Les bénéficiaires de l’AAH, qui reçoivent également le chèque énergie, s’inquiètent de savoir si la hausse de leur allocation pourrait affecter leur droit à cette aide. En effet, une personne seule percevant l’AAH à taux plein dépasse largement le seuil du RFR fixé à 11 000 euros pour être éligible au chèque énergie.

Cependant, l’AAH n’étant pas imposable ni déclarable aux impôts, elle n’est pas prise en compte dans le calcul du RFR. Ainsi, un bénéficiaire de l’AAH sans autres revenus peut rester serein quant à son éligibilité au chèque énergie. Pour ceux ayant des ressources supplémentaires ou en couple, il est crucial que le RFR ne dépasse pas le seuil fixé par le gouvernement.

Les conséquences de la revalorisation des aides sociales sur l’éligibilité au chèque énergie

Le Revenu Fiscal de Référence (RFR) prend en compte tous les revenus imposables. Ainsi, si ces derniers dépassent le seuil fixé par le gouvernement, l’éligibilité au chèque énergie pourrait être remise en cause.

Lire aussi :  Le montant de la prime d'activité risque de baisser dans les prochains jours. Serez-vous touchés ?

Il est également important de rappeler que dans le cas des couples bénéficiant de l’AAH, les revenus du conjoint sont inclus dans le calcul du RFR. Enfin, contrairement à l’AAH, la pension d’invalidité est imposable et donc prise en compte dans le calcul du RFR.

Cette complexité du système peut entraîner des situations d’injustice pour certains bénéficiaires, mettant en lumière la nécessité d’une réforme plus équitable des critères d’éligibilité aux aides sociales.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez les meilleures actualités par mail 1 fois par semaine
(analyses éclairées et informations qui vous intéresseront assurément !)

Adresse e-mail non valide
Nous ne vous spammerons pas, vous pouvez en être sûr(e). Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles