Les 3 facteurs qui influencent le montant de l'AAH pour les retraités

Les 3 facteurs qui influencent le montant de l’AAH pour les retraités

Naviguer dans le monde des aides sociales peut être un défi, surtout lorsqu’il s’agit de comprendre comment différentes allocations peuvent se cumuler. C’est pourquoi nous avons créé ce guide complet pour vous aider à comprendre les facteurs qui influencent le montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) pour les personnes à la retraite.

Conditions de cumul entre l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) et la retraite

Depuis le 1er janvier 2017, une réforme permet à certaines personnes en situation d’handicap de cumuler leur Allocation Adulte Handicapé (AAH) avec leur pension de retraite.

Pour bénéficier de ce cumul, plusieurs conditions doivent être remplies :

  • Avoir cotisé à l’assurance vieillesse;
  • Présenter un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80%;
  • Percevoir une pension de retraite inférieure à 971,37 euros par mois;
  • Avoir atteint l’âge légal de la retraite.

Ce dispositif vise à simplifier les démarches administratives et à garantir un revenu décent aux personnes concernées.

Implications du non-cumul de l’AAH et de la retraite

Les personnes ayant un taux d’incapacité entre 50 et 79% ou ayant pris leur retraite avant le 1er janvier 2017 ne peuvent pas cumuler AAH et retraite. Elles passent alors au régime de retraite pour inaptitude dès qu’elles atteignent l’âge légal de la retraite.

Lire aussi :  Les locataires de HLM dans le viseur du gouvernement, qui risque d'être contrôlé ?

Ce changement implique des démarches administratives supplémentaires et peut entraîner une baisse de revenus, car l’AAH cesse d’être versée. Il est donc crucial pour ces personnes de bien comprendre les implications financières et administratives de ce passage au régime de retraite pour inaptitude.

Procédures pour maintenir l’AAH après la retraite et conséquences d’une absence de demande de retraite

Il est essentiel de déposer une demande de retraite auprès des caisses auxquelles vous avez cotisé pour continuer à percevoir l’AAH après avoir atteint l’âge légal de la retraite. En cas d’absence de cette démarche, le versement de votre AAH pourrait être suspendu jusqu’à ce que votre CAF confirme que vous avez bien entamé vos démarches.

Les mois non payés ne seront pas récupérables. Par ailleurs, si vous touchez une pension de vieillesse, votre allocation sera réduite en fonction du montant de votre retraite, donnant lieu à une AAH différentielle.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles