Hausse des prix de l’électricité C’est fini, l’état ne veut plus aider !

Hausse des prix de l’électricité : C’est fini, l’état ne veut plus aider !

Vous avez sans doute remarqué que votre facture d’électricité a augmenté ces derniers mois. Et ce n’est pas fini ! Le gouvernement a annoncé qu’il allait progressivement supprimer le dispositif qui protégeait les consommateurs de la flambée des prix de l’électricité sur le marché européen.

Quelles sont les raisons de cette décision ? Quelles sont les conséquences pour votre budget ? Et comment faire pour réduire votre consommation d’énergie ?

Les causes de l’augmentation des prix de l’électricité

Les prix de l’électricité sont principalement déterminés par l’offre et la demande sur le marché européen. Depuis deux ans, la demande a fortement augmenté, notamment à cause de la reprise économique après la crise sanitaire, et de la transition énergétique qui favorise les usages électriques.

L’offre d’électricité a baissé pour deux raisons. D’une part, la Russie a réduit sa production de gaz naturel, qui alimente une partie des centrales électriques européennes. D’autre part, le parc nucléaire français a connu de nombreux arrêts, pour des raisons de maintenance ou de sécurité.

Lire aussi :  À partir de quel salaire paye-t-on des impôts en France ?

Face à cette baisse de l’offre, la demande d’électricité a augmenté. Cela a entraîné une flambée des prix sur le marché européen. Les prix de l’électricité ont atteint des records, dépassant parfois les 200 euros par MWh. En 2019, ils étaient autour de 40 euros par MWh.

Le dispositif d’aide de l’état pour les consommateurs

Pour éviter que les consommateurs subissent de plein fouet la hausse des prix de l’électricité, l’état avait mis en place un dispositif appelé “bouclier tarifaire”, limitant la part des taxes et des contributions sur la facture d’électricité.

Ainsi, le coût de l’électricité pour les particuliers et les petits professionnels était fixé par la Commission de régulation de l’énergie (CRE), en tenant compte du coût de production d’EDF, et non du prix du marché. Ce dispositif maintenait un prix relativement stable et inférieur à la moyenne européenne, financé par la dette publique et celle d’EDF, qui vendait une partie de son électricité nucléaire à perte aux fournisseurs alternatifs.

Lire aussi :  Peut-on obtenir le chèque énergie en tant qu'étudiant ?

La fin de l’aide de l’état : raisons et conséquences

Le gouvernement a jugé le bouclier tarifaire est non viable, tant sur le plan économique que sur le plan écologique. Du point de vue économique, ce dispositif aggravait la dette publique et celle d’EDF, plongées dans une situation financière délicate en raison des investissements massifs requis pour le renouvellement du parc nucléaire et le développement des énergies renouvelables.

Écologiquement, le bouclier tarifaire encourageait les consommateurs à accroître leur consommation d’électricité sans se préoccuper de l’impact sur l’environnement. Ainsi, l’Etat a donc décidé de sortir progressivement du bouclier tarifaire, rétablissant les taxes et les contributions sur la facture d’électricité. En parallèle, il instaure un nouveau cadre réglementaire pour le prix de l’électricité nucléaire, visant en moyenne 70 euros par MWh sur 15 ans.

Réduire sa facture d’électricité : solutions pratiques

Face à la hausse des prix de l’électricité, plusieurs solutions existent pour réduire sa facture. Comparer les offres des différents fournisseurs d’électricité est la première étape, en choisissant celle qui correspond le mieux à ses besoins et à son profil de consommation. Des sites comparateurs en ligne facilitent ce choix gratuitement.

Lire aussi :  Coup de pouce : L'État débloque une aide pour l'installation de thermostats programmables

Réduire sa consommation d’électricité est une autre option, en adoptant des gestes simples et efficaces, comme éteindre les appareils en veille, utiliser des ampoules basse consommation, régler le thermostat du chauffage à 19 °C, etc.

Profiter des aides financières de l’état pour des travaux de rénovation énergétique, telles que le crédit d’impôt, la prime énergie, ou le chèque énergie, permet de diminuer les dépenses d’énergie et de valoriser son patrimoine.

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous les articles de l'auteur