France Travail Les grandes transformations du contrôle de l'emploi en 2025 annoncées

France Travail : Les grandes transformations du contrôle de l’emploi en 2025 annoncées

Dans un contexte économique en constante évolution, le contrôle de la recherche d’emploi en France est un sujet qui suscite de nombreuses interrogations. Quelles seront les prévisions pour 2025 ? Quelles méthodes seront privilégiées ? Cet article se propose d’éclairer ces questions cruciales.

Nous aborderons les tendances actuelles et futures du marché du travail français, ainsi que les stratégies à adopter pour optimiser sa recherche d’emploi. Que vous soyez demandeur d’emploi ou recruteur, ce billet vous offre une vision prospective des changements à venir dans le domaine de l’emploi en France. Restez connectés pour découvrir nos analyses et conseils avisés.

Bilan 2023 des contrôles de recherche d’emploi par France Travail : une hausse significative

En 2023, France Travail a effectué 523 400 contrôles de la recherche d’emploi, soit une augmentation de 4,4% par rapport à l’année précédente. Selon un rapport récent, seulement 17% des demandeurs d’emploi contrôlés ont été sanctionnés pour « insuffisance de recherche« .

Lire aussi :  Découvrez les hobbies qui attirent l'attention de 83% des recruteurs sur un CV

La majorité des contrôles (60%) ont été initiés grâce aux « requêtes ciblées« , visant principalement les personnes cherchant un emploi dans un secteur en tension ou sortant de formation. Ces chiffres démontrent que la plupart des chômeurs sont activement engagés dans leur recherche d’emploi, contredisant ainsi certaines idées reçues.

Simplification du processus de contrôle en 2022 et transformation prévue pour 2025

En 2022, une simplification des contrôles a été mise en place, réduisant la durée d’évaluation des démarches de recherche d’emploi de douze à trois mois. Cependant, cette mesure a suscité des critiques quant à la précision de l’analyse.

Par ailleurs, une refonte majeure du système est prévue pour 2025 conformément à la loi du 18 décembre 2023 pour le plein-emploi. Cette nouvelle approche évaluera le comportement général du demandeur d’emploi sur la base de multiples indices adaptés à sa situation spécifique et son projet professionnel, remplaçant ainsi le système actuel qui sanctionne principalement les absences aux rendez-vous.

Lire aussi :  Décryptage de l’impact de la prime de partage de valeur sur le montant de l’AAH

Les critiques du SNU et les objectifs futurs de contrôle de la recherche d’emploi

Christophe Moreau, membre du bureau national du Syndicat national unitaire (SNU) de France Travail, a exprimé des préoccupations concernant le nouveau système de contrôle. Il craint que l’évaluation basée sur un faisceau d’indices multiples ne soit moins protectrice pour les demandeurs d’emploi et induise une pression accrue sur les agents de France Travail.

Par ailleurs, Gabriel Attal, chef du gouvernement, a annoncé son intention de presque tripler le nombre de contrôles annuels à 1,5 million d’ici 2027. Malgré plusieurs tentatives de contact, le service de presse de France Travail n’a pas répondu aux questions posées.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles