Fiscalité en France la classe moyenne face au défi des impôts malgré la promesse de baisse

Fiscalité en France : la classe moyenne face au défi des impôts malgré la promesse de baisse

La classe moyenne est souvent considérée comme le pilier de la société française. Elle représente environ 60 % de la population et contribue largement au financement des services publics. Mais qui fait vraiment partie de la classe moyenne ? Et comment est-elle impactée par la fiscalité ?

La classe moyenne en France : une réalité statistique et une perception subjective

Selon l’Insee, la classe moyenne (catégorie intermédiaire) regroupe les personnes dont le niveau de vie se situe entre 75 % et 200 % du niveau de vie médian, soit entre 1 570 et 4 190 euros par mois et par unité de consommation en 2019. Ce seuil varie selon la composition du ménage et le nombre d’enfants à charge.

Mais la perception de la classe moyenne ne correspond pas toujours à la réalité statistique. En effet, selon un sondage Ipsos réalisé en 2020, 70 % des Français se considèrent comme appartenant à la catégorie intermédiaire, alors qu’ils ne sont que 60 % selon l’Insee. Par ailleurs, 40 % des Français surestiment leur niveau de vie par rapport à la moyenne nationale.

Lire aussi :  Optimiser l'aide financière aux étudiants grâce à la donation temporaire d'usufruit

Ces écarts de perception s’expliquent par plusieurs facteurs, tels que le lieu de résidence, le niveau d’éducation, le statut professionnel ou encore le sentiment d’insécurité économique et sociale.

La pression fiscale sur la classe moyenne : un poids lourd et une promesse de baisse

La classe moyenne est soumise à une pression fiscale importante, qui pèse sur son pouvoir d’achat et sa capacité d’épargne. Elle supporte à la fois les impôts directs (comme l’impôt sur le revenu ou la taxe d’habitation), et les impôts indirects (comme la TVA ou la taxe sur les carburants).

Selon le rapport du Conseil des prélèvements obligatoires de 2018, cette catégorie intermédiaire supporte 45 % du poids de l’impôt sur le revenu, alors qu’elle ne perçoit que 35 % des revenus imposables. Elle supporte également 44 % du poids de la TVA, alors qu’elle ne consomme que 37 % des biens et services taxés.

Face à ce constat, le gouvernement a promis de baisser les impôts de la classe moyenne. Il a notamment prévu de supprimer progressivement la taxe d’habitation pour 80 % des ménages et de réduire le taux de la première tranche de l’impôt sur le revenu de 14 % à 11 %.

Lire aussi :  LEP : un taux de rémunération historique qui pourrait vous rapporter gros !

La réforme fiscale pour la classe moyenne : un enjeu de justice et d’efficacité

Pour améliorer la situation de la catégorie intermédiaire, il faudrait réformer en profondeur le système fiscal français, qui est complexe, opaque et inégalitaire. Il faudrait notamment :

  • Simplifier le maquis des niches fiscales, qui favorisent les contribuables les plus aisés et réduisent les recettes de l’État.
  • Harmoniser les taux d’imposition des revenus du capital et du travail, qui sont actuellement très disparates et créent des effets d’aubaine.
  • Réviser les seuils et les barèmes de l’impôt sur le revenu, qui sont trop rigides et ne tiennent pas compte de la diversité des situations individuelles et familiales.
  • Réduire les inégalités territoriales, en tenant compte du coût de la vie et du niveau de services publics dans chaque région.

La classe moyenne est confrontée à un défi de taille. Pour le relever, il faudra engager un dialogue constructif entre les pouvoirs publics, les partenaires sociaux et les citoyens, afin de définir ensemble les priorités et les modalités de la réforme fiscale.

Lire aussi :  Ces aménagements dans votre maison peuvent être financés pour cette catégorie de français !

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous les articles de l'auteur