Fiscalité des SCPI vos revenus fonciers et financiers sont-ils optimisés

Fiscalité des SCPI : vos revenus fonciers et financiers sont-ils optimisés ?

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) sont des produits d’investissement qui permettent de bénéficier des avantages de la pierre sans les contraintes de la gestion locative. En échange d’une part du capital, les associés perçoivent des dividendes trimestriels, issus de la location de biens immobiliers professionnels (bureaux, commerces, entrepôts, etc.).

Mais quelle est la fiscalité des SCPI ? Comment optimiser vos revenus fonciers et financiers ?

La fiscalité des revenus fonciers

Les revenus fonciers sont soumis à « l’impôt sur le revenu », selon votre tranche marginale d’imposition (TMI), qui peut aller de 11 % à 45 %. Ils sont également assujettis aux prélèvements sociaux au taux de 17,2 %. Ainsi, leur fiscalité peut être assez lourde, surtout si vous êtes dans une tranche d’imposition élevée.

Heureusement, il existe des moyens de réduire votre imposition, notamment en optant pour le régime réel. Il vous permet de déduire de vos revenus fonciers les charges liées à votre investissement en SCPI, telles que les intérêts d’emprunt, les frais de gestion, les travaux, les assurances, etc. Vous pouvez ainsi diminuer votre base imposable et réduire votre impôt sur le revenu.

Lire aussi :  Augmentation du loyer des étudiants : la décision du Crous fait scandale !

Le régime réel est intéressant si vos charges déductibles sont supérieures à 30 % de vos revenus fonciers, seuil au-delà duquel il est plus avantageux que le régime micro-foncier. Ce dernier vous permet de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 30 % sur vos revenus fonciers, sans avoir à justifier de vos charges.

La fiscalité des revenus financiers

Ils sont taxés à 30 % (12,8 % d’impôt sur le revenu et 17,2 % de prélèvements sociaux) dans la catégorie des RCM, selon la flat tax. Les « revenus financiers » correspondent à la quote-part des « revenus des SCPI » provenant de placements financiers, tels que les obligations, les actions, les fonds monétaires, etc. Ils sont généralement minoritaires par rapport aux revenus fonciers, mais ils peuvent varier selon les SCPI.

Il est possible d’opter pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu au lieu du PFU, si cela est plus favorable pour vous. Dans ce cas, vous pouvez bénéficier d’un abattement de 40 % sur vos revenus financiers, ainsi que d’un crédit d’impôt égal au montant de l’impôt sur le revenu payé à l’étranger, si les SCPI ont investi dans des pays étrangers.

Lire aussi :  Nouvelle baisse record des taux immobiliers : le moment idéal pour investir !

Comment optimiser vos revenus fonciers et financiers ?

Comme vous pouvez le constater, la fiscalité des SCPI peut être assez complexe et variable selon les situations. Il est donc important de bien choisir votre société de placement en fonction de vos objectifs, de votre profil et de votre situation fiscale.

Par exemple, si vous souhaitez réduire votre impôt sur le revenu, vous pouvez opter pour des SCPI fiscales, qui vous permettent de bénéficier de dispositifs de défiscalisation immobilière, tels que le Pinel, le Malraux, le déficit foncier, etc.

Par contre, si vous souhaitez diversifier votre patrimoine et profiter de la croissance des marchés étrangers, vous pouvez choisir des SCPI européennes, qui investissent dans des pays de la zone euro, tels que l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, etc.

Si vous êtes convaincu par les SCPI et vous souhaitez investir dans ces placements immobiliers performants et sécurisés, n’hésitez pas à faire appel à un expert, qui vous accompagnera dans votre projet d’investissement. Il saura vous proposer des solutions personnalisées et adaptées à votre profil.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez les meilleures actualités par mail 1 fois par semaine
(analyses éclairées et informations qui vous intéresseront assurément !)

Adresse e-mail non valide
Nous ne vous spammerons pas, vous pouvez en être sûr(e). Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
vincent cuzon
Vincent Cuzon