Faut-il déclarer tôt sa grossesse auprès de la CAF pour obtenir ces aides

Faut-il déclarer tôt sa grossesse auprès de la CAF pour obtenir ces aides ?

La déclaration de grossesse fait partie des procédures administratives à faire pour bénéficier des subventions dédiées.

Elle doit être effectuée dans les temps, mais quel est le meilleur moment pour réaliser cette démarche ?

Importance de la déclaration de grossesse

Pour de nombreux parents, une grossesse est un événement souvent inattendu. Quoi qu’il en soit, elle implique la réalisation de démarches administratives qui doivent être effectuées pour accéder à des droits essentiels provenant de la CAF. Il s’agit donc d’un moyen de protection que ce soit pour la mère ou le nouveau-né.

Suite à la déclaration, la femme enceinte bénéficie de la prise en charge de ses soins et de ceux de l’enfant. De plus, elle ouvre la voie à une assistance sociale beaucoup plus large qui inclut entre autres les divers examens médicaux, les frais d’hospitalisation, le congé de maternité, etc. Cette déclaration est aussi indispensable pour percevoir différentes allocations comme la prime à la naissance par exemple.

Lire aussi :  Améliorer les performances de votre assurance-vie par la diversification : les bons choix et les mauvais

Effectuer la déclaration de grossesse à temps

Suite à la confirmation de la grossesse qui se fait souvent via test, il faut prévoir la première consultation prénatale qui s’effectue auprès d’une sage-femme ou d’un gynécologue. Ce sera la sécurité sociale qui prendra en charge les frais. Une fois que les examens sont terminés, le professionnel médical remplit la déclaration en ligne en utilisant la carte Vitale de la patiente. Ce n’est pas fini, car l’assuré doit affirmer cette déclaration en se rendant sur le site de la CAF. Il faut prévoir quelques minutes seulement pour cette opération.

Cependant, il peut arriver que le professionnel de la santé choisi ne puisse pas effectuer la déclaration pour différentes raisons. À ce moment, il remet un certificat de premier examen prénatal à la patiente qui sera transmis à la CAF, soit en main propre soit par courrier. Dans tous les cas, la déclaration à la CAF doit être réalisé avant la fin de la 14e semaine suivant la date de début de grossesse qui est déterminée par le spécialiste qui aura pris en charge la femme enceinte.

Lire aussi :  MaPrimeRénov’ : si vous habitez dans ces régions, vous serez ravis du montant des aides !

Les différentes aides de la CAF pendant la grossesse

Lorsqu’il s’agit d’un premier enfant, il est possible de percevoir la Prime à la naissance sous des conditions de revenus. Ainsi, les assurés éligibles peuvent recevoir 1019,40 euros pendant le 7e mois de grossesse. Toutefois, la déclaration doit être effectuée avant la 14e semaine qui suit le début de la grossesse. Dans le cas où la femme attend des jumeaux ou des triplés, cette somme est multipliée par le nombre d’enfants.

Après l’arrivée de l’enfant, le bénéficiaire de la CAF touche l’Allocation de base, mais sous des conditions de ressource. En fonction des revenus, le montant mensuel de cette aide peut atteindre 92,40 ou 184,81 euros. Le versement de cette subvention s’effectue à partir du mois qui suit l’accouchement et jusqu’au mois qui précède le 3e anniversaire de l’enfant, évidemment, il faudra fournir l’état civil du nouveau-né.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles