Explosion des tarifs du gaz cet été Préparez-vous à une facture salée dès le 1er juillet !

Explosion des tarifs du gaz cet été : Préparez-vous à une facture salée dès le 1er juillet !

Une mauvaise nouvelle va tomber cet été. Il y aura une augmentation tarifaire pour les consommateurs de gaz naturel. Etat des lieux !

Vers une hausse des tarifs du gaz cet été ?

La nouvelle tarification sera effective à partir du 1er juillet prochain. A priori, celle-ci ne sera pas favorable aux 10,5 millions d’abonnés au gaz. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) table sur une hausse du prix de référence du gaz naturel cet été. Rappelons que les prix avaient déjà augmenté en mai et juin.

Selon la CRE cette récente hausse tarifaire est liée à une légère hausse des prix de marché de gros de gaz naturel. Et, ces derniers étaient en baisse depuis la fin de l’année 2023. Mais cette fois-ci, la flambée des prix est alimentée par l’application d’une nouvelle tarification aux réseaux de distribution de gaz naturel de GRDF.

Cette nouvelle tarification a été mise en place pour prendre en compte la hausse des charges de distribution de gaz naturels. D’après la CRE, ces augmentations tarifaires à venir devraient compenser « une diminution progressive de la consommation de gaz et une hausse de la production de biométhane ». De quoi «maintenir un niveau de sécurité élevé pour les réseaux et de contribuer activement à la transition énergétique notamment en permettant l’intégration du biogaz dans les réseaux».

De fait, le nombre d’abonnés au gaz naturel baisse reflétant la flambée des prix. Celui-ci est tombé à 197 000 en l’espace de deux ans. La CRE estime que la « baisse des consommations et du nombre de clients de GRDF se poursuivra au cours du tarif avec un impact d’environ + 1,9 % par an ». Les clients restants sont donc victimes de l’envolée des prix.

Lire aussi :  La rénovation énergétique stagne en France : le comité dévoile des solutions radicales

Votre facture de gaz risque d’être plus salée dès le 1er juillet 2024

Pour mémoire, le bouclier tarifaire et le doublement du tarif normal de l’accise sur les gaz naturels (à usage combustible) n’existent plus depuis le 1er janvier 2024. La nouvelle tarification s’avère être l’une des conséquences de la disparition de ces dispositifs-là. Grâce à cette mesure, la fiscalité applicable est passée de 8,45 à 16,37 € par MWh (mégawattheure).

Cet été, la facture de gaz naturel risque d’être plus salée que d’habitude. Il faut s’attendre à une hausse de 5,5%, soit 7,3 € TTC par mois sur la facture de chauffage. Et, celle-ci devrait s’élever à 10,4%, soit +2,2 € TTC par mois sur la facture d’eau chaude sanitaire/cuisson.

D’après les prévisions des experts, votre facture pourrait passer de près de 1 490 € à 1 571 € par an si vous utilisez le gaz comme moyen de chauffage. Cette estimation est basée sur une consommation annuelle moyenne de 13 480 kWh. S’il s’agit de la cuisson et de l’eau chaude, votre facture se chiffrerait à 245 à 270 €.

Lire aussi :  Ma Prime Rénov', pourquoi tout le monde n'y aura pas droit ?

D’après la Commission : «Les projections actuelles de la CRE anticipent un prix repère moyen autour de 120 euros le mégawattheure (TTC) pour juillet 2024, inférieur d’environ 6 euros par MWh au prix moyen de décembre 2023 ».

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles