Étude inquiétante de la CLCV Augmentation prévue des frais bancaires en 2024

Étude inquiétante de la CLCV : Augmentation prévue des frais bancaires en 2024

L’année 2024 pourrait bien être marquée par une hausse significative des tarifs bancaires. C’est du moins ce que laisse présager l’Association de Consommateurs CLCV, qui tire la sonnette d’alarme. Face à cette perspective peu réjouissante pour les usagers, il est essentiel de comprendre les enjeux et les conséquences potentielles de cette augmentation.

Dans cet article, nous allons décrypter les alertes lancées par l’association, analyser les raisons de cette possible hausse et ses impacts sur le portefeuille des consommateurs. Restez avec nous pour découvrir comment vous préparer au mieux face à cette éventualité.

Hausse significative des frais bancaires en 2024

Selon une étude récente de l’association CLCV, les tarifs bancaires ont connu une augmentation moyenne de 2,5 à 3% en 2024. Cette hausse concerne principalement les frais de tenue de compte et le coût des cartes bancaires.

Les consommateurs dits « petits » et « moyens », qui utilisent un ensemble de services de base, sont les plus touchés par cette inflation. L’étude souligne également que ces augmentations sont principalement dues à l’évolution des frais de tenue de compte, au coût croissant des cartes bancaires et à la hausse des tarifs des packages bancaires.

Lire aussi :  Fisc et impôts : les secrets de la traque des comptes bancaires étrangers

Impact de l’inflation sur différents profils de consommateurs

Les « petits consommateurs« , utilisant des services bancaires basiques, et les consommateurs moyens subissent le plus cette inflation avec une hausse de 2,97% et 3% respectivement. Leurs frais bancaires annuels s’élèvent à 66,23 euros pour les premiers et 147,80 euros pour les seconds en 2024.

Les « gros consommateurs« , disposant d’une carte Gold ou Premier par exemple, voient leurs frais augmenter de 2,52%, soit 207,65 euros. L’étude note également des modifications dans les règles de retraits aux distributeurs automatiques par certaines banques, impactant davantage le coût des opérations.

Comparaison des grilles tarifaires de divers établissements bancaires

L’association CLCV a examiné les grilles tarifaires d’une centaine d’établissements, dont BNP Paribas, Société générale et les caisses régionales du Crédit Agricole ou des réseaux de BPCE. L’étude révèle que les augmentations de cette année surpassent celles enregistrées en 2022 et 2023.

Le Crédit coopératif et certaines caisses du Crédit Agricole se distinguent par leur compétitivité sur l’ensemble des segments du marché, tandis que LCL est plus attractif pour les petits consommateurs et BNP Paribas pour les consommateurs moyens.

Lire aussi :  Pourquoi il vous est impossible d'ouvrir un LEP en ligne ? Explications !

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous les articles de l'auteur