Cumul d’allocations : RSA, APL, AAH… Ce que vous pouvez vraiment recevoir !

Cumul d’allocations RSA, APL, AAH… Ce que vous pouvez vraiment recevoir !

Il est possible que vous soyez éligible à diverses aides sociales proposées par la CAF, telles que le RSA, les APL, la prime d’activité ou encore l’AAH.

Vous vous demandez peut-être si ces aides sont cumulables et, le cas échéant, selon quelles modalités et jusqu’à quel montant. Nous allons tenter de clarifier ces points.

Le RSA et les autres allocations

Le revenu de solidarité active (RSA) garantit un revenu minimal aux individus sans ressources ou disposant de revenus modestes. Il se décline en RSA socle, destiné aux personnes non salariées, et en RSA activité, pour celles percevant des revenus d’activité inférieurs à un seuil défini. Le RSA peut être combiné avec d’autres allocations sous réserve de certaines conditions. Voici les règles essentielles à retenir :

  • RSA et APL : Les aides personnalisées au logement (APL) contribuent au paiement du loyer ou du remboursement d’un emprunt immobilier. Elles sont cumulables avec le RSA, mais influencent son calcul.
  • RSA et prime d’activité : La prime d’activité soutient financièrement les travailleurs à faible revenu. Bien que cumulable avec le RSA, son montant est déduit de celui du RSA.
  • RSA et AAH : L’allocation aux adultes handicapés (AAH) fournit un revenu minimal aux personnes en situation de handicap. Le cumul avec le RSA est possible, mais le montant de l’AAH est pris en compte dans le calcul du RSA.
Lire aussi :  Dès ce mois-ci, voici le nouveau montant de votre allocation chômage

 

Les limites du cumul d’allocations

Les allocations ne sont pas cumulables de manière illimitée. Des plafonds de ressources sont fixés pour bénéficier des différentes aides, variant selon la composition du foyer, la localisation géographique, le type de logement, etc. Pour connaître les seuils applicables à votre situation, il est recommandé de consulter les sites officiels de la CAF, du service public ou des impôts, ou d’utiliser des simulateurs en ligne pour estimer vos droits.

Exemples de plafonds de ressources pour 2024 :

  • RSA socle : 564,78 €/mois pour une personne seule, 847,17 € pour un couple sans enfant, 1 016,60 € pour un couple avec un enfant.
  • APL : 12 708 €/an pour une personne seule, 19 062 € pour un couple sans enfant, 22 875 € pour un couple avec un enfant, en zone 1.
  • Prime d’activité : 1 806 €/mois pour une personne seule, 2 709 € pour un couple sans enfant, 3 253 € pour un couple avec un enfant.
  • AAH : 10 832 €/an pour une personne seule, 19 607 € pour un couple sans enfant, 23 528 € pour un couple avec un enfant.
Lire aussi :  Aide de 260 euros pour tous les Français, l'avez-vous demandé ?

Conseils pour optimiser le cumul d’allocations

La gestion du cumul d’allocations requiert de la vigilance pour ne pas excéder les plafonds de ressources. Voici quelques astuces pour optimiser vos allocations :

  • Simulations : Avant toute demande, simulez vos droits pour connaître les aides disponibles et leur montant.
  • Comparaison des options : Si vous êtes éligible à plusieurs aides, comparez-les pour déterminer la plus avantageuse en fonction de vos revenus.
  • Accompagnement social : Un travailleur social peut vous assister dans vos démarches et vous conseiller sur vos droits.

Bien que le cumul d’allocations soit encadré par des règles strictes, il demeure une stratégie pertinente pour compléter vos revenus. Toutefois, l’objectif ultime est de favoriser le retour ou le maintien dans l’emploi, gage d’autonomie et de dignité.

justin malraux

Directeur éditorial de MaBourse.fr, site d'acutalités indépendant sur lequel vous retrouvez quotidiennement des analyses pointues.