Crédit immobilier le PEL est-il réellement une bonne stratégie pour 2024 

Crédit immobilier : le PEL est-il réellement une bonne stratégie pour 2024 ?

Envisager le Plan Épargne Logement (PEL) comme une stratégie de financement pour vos projets immobiliers en 2024 peut s’avérer particulièrement judicieux. En effet, ce produit d’épargne réglementé offre la possibilité d’obtenir un prêt immobilier à taux fixe, renforcé par un apport personnel conséquent.

Toutefois, dans le contexte actuel, marqué par des fluctuations économiques et des évolutions sur le marché immobilier, il est impératif de se questionner sur la véritable pertinence et les avantages tangibles que le PEL peut apporter à votre situation financière.

Ce guide vise à examiner de près les tenants et aboutissants de cette option, vous permettant ainsi de prendre des décisions éclairées pour maximiser vos opportunités en matière de crédit immobilier.

Quel est le rendement du PEL en 2024 ?

Défini par les pouvoirs publics, le taux de rémunération est l’un des facteurs importants du Plan Épargne Logement. Les PEL lancés en 2024 présenteront un taux annuel de 1 % brut sur une durée de 4 à 10 ans. Ceci correspond à un pourcentage de 0,7 % net lorsqu’on déduit les prélèvements sociaux.

Lire aussi :  Peut-on héberger quelqu'un de manière permanente dans un logement loué ?

Par ailleurs, le rendement du PEL sera supérieur à celui du Livret A qui affichera un taux de 0,5 % net l’année prochaine. Cependant, il reste faible face à une inflation estimée à 1,5 % en 2024, ce qui aura un impact direct sur son pouvoir d’achat.

Quel est le taux du prêt immobilier associé au PEL en 2024 ?

Un atout indéniable du Plan Épargne Logement est la possibilité d’accéder à un emprunt immobilier assorti d’un taux garanti. Ce dernier est fixé à 2,2 % (hors assurance) et 2,5 % (avec assurance) pour les PEL ouverts en 2024.

Il possède une validité de deux ans après la clôture du plan. Cependant, ce taux est supérieur à la moyenne du marché, ce qui rend le prêt moins attractif en termes de coût.

Quelle est la stratégie à adopter avec le Plan Épargne Logement en 2024 ?

En considérant tous les aspects susmentionnés, il est évident que le PEL ne soit pas la meilleure stratégie à adopter comme source de financement d’un projet immobilier en 2024. Toutefois, son utilisation peut s’avérer intéressante dans les cas suivants :

  • Épargne régulière sans apport personnel : Le PEL exige de verser annuellement au moins 540 € lorsque vous envisagez d’épargner régulièrement sans apport initial. Cela permet de constituer un capital sécurisé et facilement accessible.
  • Anticipation des hausses de taux : Compte tenu d’une éventuelle hausse des taux d’intérêt, le Plan Épargne Logement permet de profiter d’un taux fixe sur une période de deux ans après sa clôture. Cela vous garantit une certaine sécurité face aux fluctuations du marché.
  • Prime d’État attractive : Si vous souhaitez bénéficier d’une prime d’État, correspondant à 1 % des intérêts acquis (à hauteur de 1 525€), recourir au PEL s’avère une bonne option. Celle-ci vous permet de souscrire un prêt immobilier d’au moins 5 000€.

Lorsque vous envisagez d’obtenir un crédit immobilier avec le PEL, il est important de comparer les différentes offres disponibles sur le marché. Ainsi, vous êtes sûr de trouver des offres de prêt avec les conditions les plus avantageuses.

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

vincent cuzon
Vincent Cuzon