Comment obtenir la RAFP retraite complémentaire des fonctionnaires

Comment obtenir la RAFP : retraite complémentaire des fonctionnaires

Dans le monde complexe de la retraite, il existe une multitude de dispositifs et d’options. Parmi eux, la Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP) est un élément clé pour les fonctionnaires. Mais comment l’obtenir ? Quels sont ses avantages et ses spécificités ? C’est ce que nous allons explorer dans ce guide complet.

Que vous soyez déjà en poste ou que vous envisagiez une carrière dans la fonction publique, cet article vous aidera à comprendre les tenants et aboutissants de la RAFP. Alors, plongez avec nous dans les détails de cette retraite additionnelle qui pourrait bien améliorer votre futur financier.

La Retraite Additionnelle de la Fonction Publique : un complément pour les fonctionnaires

Instaurée en 2005, la Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP) est un régime obligatoire de retraite complémentaire destiné aux fonctionnaires titulaires et stagiaires des secteurs publics d’État, territorial et hospitalier, ainsi qu’aux magistrats judiciaires.

Ce système par points s’ajoute à la pension de base versée par le Service des retraites de l’État (SRE) ou la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL). Les agents non titulaires dépendent quant à eux principalement de l’Ircantec ou de l’Agirc-Arcco pour leur retraite complémentaire.

Lire aussi :  Retraités : découvrez si vous serez exempté de la CSG en 2024

Le fonctionnement des cotisations et des points de la RAFP

La RAFP est basée sur un système de cotisations, qui sont prélevées à hauteur de 5% sur les rémunérations des fonctionnaires, dans la limite de 20% de leur traitement indiciaire brut. Ces cotisations sont complétées par l’employeur à hauteur de 5%.

Elles sont ensuite converties en points, qui s’accumulent tout au long de la carrière du fonctionnaire. Le nombre total de points acquis détermine le montant de la prestation additionnelle à la retraite. Ce montant est calculé en multipliant le nombre de points par la valeur de service du point, actuellement fixée à 0,05036 euro.

Conditions d’éligibilité et modalités de versement de la RAFP

Pour prétendre à la Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP), le fonctionnaire doit être admis à la retraite par son régime de base et avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite. Le versement peut prendre deux formes :

  • Une rente mensuelle si le nombre de points acquis est supérieur ou égal à 5 125
  • Un capital pour moins de 4 600 points.
Lire aussi :  Préparer sa retraite : les meilleures stratégies d'épargne à adopter face à l'inflation

En cas de décès du fonctionnaire, une pension de réversion peut être versée au conjoint survivant sous certaines conditions.

Conclusion

Dans le paysage complexe des régimes de retraite, la Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP) se présente comme un complément essentiel pour les fonctionnaires. Instaurée en 2005, cette retraite complémentaire fonctionne sur un système de cotisations converties en points, accumulés tout au long de la carrière.

Ces points déterminent le montant de la prestation additionnelle à la retraite. Les cotisations sont complétées par l’employeur. Le versement de la RAFP intervient une fois que le fonctionnaire est admis à la retraite par son régime de base et a atteint l’âge légal de départ. La prestation peut prendre la forme d’une rente mensuelle ou d’un capital, selon le nombre de points acquis.

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous les articles de l'auteur