Qui sont vraiment les classes moyennes en France

Combien gagnez-vous par mois ? Découvrez si vous faites partie de la classe moyenne, riche ou pauvre en France

La classe moyenne, un concept souvent évoqué mais rarement défini avec précision. En France, environ 50% de la population s’identifie à cette catégorie socio-économique. Mais qu’est-ce que cela signifie réellement ? Quels sont les critères pour appartenir à la classe moyenne ? Est-ce une question de revenus, de style de vie, d’éducation ou d’autres facteurs encore ?

Dans cet article, nous allons explorer en profondeur ce sujet complexe et vous aider à déterminer si vous faites partie de cette moitié de la population française qui se considère comme appartenant à la classe moyenne. Prêt à faire le point sur votre situation socio-économique ? Alors, poursuivez votre lecture !

Qui sont vraiment les classes moyennes en France ?

La notion de « classes moyennes » est au cœur des débats publics et politiques, mais sa définition reste floue. Selon l’Institut Montaigne, elles englobent environ la moitié de la population française, située entre les 30% les plus modestes et les 20% les plus aisés.

Lire aussi :  Taux de crédit immobilier en baisse, une bouffée d'air pour les emprunteurs !

Cependant, cette catégorisation ne se limite pas aux revenus : elle prend également en compte des facteurs sociologiques, le patrimoine immobilier ou encore la structure des dépenses. Le ministère de l’Économie précise que ces ménages ont un niveau de vie compris entre deux tiers et le double du niveau de vie médian.

La distinction entre classe moyenne inférieure et supérieure

L’Institut Montaigne propose une subdivision des classes moyennes en deux catégories distinctes. D’une part, la classe moyenne inférieure dont les revenus nets mensuels se situent entre 1 440 euros et 2 260 euros avant impôt.

D’autre part, la classe moyenne supérieure qui perçoit des revenus nets mensuels compris entre 2 260 euros et 3 100 euros. Cette segmentation ne repose pas uniquement sur le critère salarial mais prend également en compte d’autres facteurs tels que le patrimoine immobilier ou la structure des dépenses.

La construction sociologique des classes moyennes

L’Institut Montaigne souligne l’importance de ne pas réduire les classes moyennes à une simple question de revenus. Il est essentiel d’analyser leur construction sociologique.

Lire aussi :  Hausse alarmante de la demande de logements sociaux : quels sont les ménages priorisés ?

En effet, ces éléments sont déterminants dans la définition de cette catégorie sociale. Par exemple, la peur du déclassement social peut contraindre certaines dépenses. Ainsi, pour comprendre pleinement ce qu’est une classe moyenne, il faut prendre en compte un ensemble complexe de facteurs économiques et sociologiques.

Conclusion

La notion de « classes moyennes » demeure floue malgré son omniprésence dans les débats. En France, elle englobe la moitié de la population, mais sa définition va au-delà des revenus, intégrant des facteurs sociaux et patrimoniaux.

L’Institut Montaigne subdivise cette catégorie en classe moyenne inférieure et supérieure, distinguées par des seuils de revenus et d’autres considérations. Cette construction sociologique souligne l’importance du patrimoine immobilier et de la structure des dépenses pour appréhender pleinement les classes moyennes.

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous les articles de l'auteur