Cette catégorie de français pourra bénéficier de 100€ de chèque carburant

Cette catégorie de français pourra bénéficier de 100€ de chèque carburant

Le gouvernement a annoncé une nouvelle mesure pour soutenir les ménages les plus modestes face à la hausse des prix du carburant. Il s’agit d’un chèque carburant de 100 € qui sera versé à partir de janvier 2024 à environ 5,5 millions de foyers. Qui sont les bénéficiaires de cette prime ? Quelles sont les conditions pour en profiter ?

Les bénéficiaires du chèque carburant de 100 €

Il est destiné aux ménages qui perçoivent la prime d’activité, une aide versée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) aux travailleurs modestes. Ce bonus est attribué en fonction des ressources du foyer, du nombre d’enfants à charge et du lieu de résidence. Pour savoir si vous y avez droit, vous pouvez faire une simulation sur le site de la CAF ou de la MSA.

Le chèque carburant de 100 € sera automatiquement versé aux bénéficiaires de la prime d’activité, sans qu’ils aient besoin de faire de démarche particulière. Il sera envoyé par courrier ou par virement bancaire, selon le mode de paiement choisi. Le versement aura lieu en janvier 2024, en même temps que la prime d’activité.

Lire aussi :  Saviez-vous que la SNCF propose des tarifs à -50% (et -100%) pour les jeunes ?

Les modalités d’utilisation du chèque carburant de 100 €

On peut l’utiliser dans toutes les stations-service du territoire français, y compris les DOM-TOM. Il permet de payer tout type de carburant : essence, diesel, GPL, électricité, etc. Sa validité est d’un an : c’est-à-dire jusqu’au 31 décembre 2024.

Le chèque carburant de 100 € est nominatif et non cessible. Il ne peut être utilisé que par le bénéficiaire ou son conjoint. Aussi, on ne peut pas l’échanger contre de l’argent ou d’autres biens ou services. De même, il ne peut pas non plus être fractionné. Cela veut dire qu’il faut l’utiliser en une seule fois, même si le montant du plein est inférieur à 100 €.

Le contexte et les objectifs du chèque carburant de 100 €

Cette mesure est une réponse du gouvernement à la flambée des prix du carburant, qui pèse sur le pouvoir d’achat des Français. Selon le ministère de la Transition écologique, le prix moyen du litre de gazole a augmenté de 30 % entre janvier 2020 et octobre 2023, passant de 1,42 € à 1,85 €. Le prix moyen du litre d’essence sans plomb 95 a quant à lui augmenté de 25 %, passant de 1,54 € à 1,93 €.

Lire aussi :  Zoom sur les primes que vous pourrez obtenir en 2024 (covoiturage, carburant, ...)

Cette augmentation s’explique par plusieurs facteurs. Parmi eux, on peut citer :

  • la reprise de la demande mondiale après la crise sanitaire,
  • les tensions géopolitiques dans les pays producteurs de pétrole,
  • la taxe carbone qui augmente chaque année en France,
  • la pénurie de chauffeurs routiers qui entraîne des difficultés d’approvisionnement.

Le chèque carburant de 100 € vise à compenser en partie cette hausse pour les ménages les plus modestes, qui sont les plus touchés par la précarité énergétique. Il s’inscrit dans le cadre du plan de relance de 100 milliards d’euros lancé par le gouvernement pour soutenir l’économie et l’emploi après la crise du Covid-19.

Mabourse.fr est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous les articles de l'auteur