Certains retraités ne demandent jamais ces pensions dont ils ont pourtant le droit !

Certains retraités ne demandent jamais ces pensions dont ils ont pourtant le droit !

En raison de la complexité du système de retraite en France, certains retraités ne demandent jamais ces pensions auxquelles ils ont pourtant droit.

De l’autre côté, les erreurs peuvent aussi provenir de l’organisme de retraite dont ils dépendent. 14% des pensions sont entachées d’erreurs comme l’a souligné la Cour des comptes. Explications.

Droits non réclamés des retraites complémentaires

Il est important de rappeler que pendant toute votre carrière, vous cotisez pour obtenir une retraite de base et une retraite complémentaire. Sauf qu’elles ne sont pas attribuées automatiquement. Les organismes n’effectueront les versements que si vous en faites la demande. Mais, avec les nombreuses formalités requises, il arrive justement que vous oubliiez de réclamer certains de vos droits, comme ceux auxquels vous avez cotisé au tout début de votre carrière.

Cela concerne en général le régime de l’Ircantec pour les indépendants et les salariés agricoles, ainsi que l’Agirc-Arrco pour les salariés privés. Et il peut valoir plusieurs centaines d’euros. De quoi permettre aux retraités d’obtenir quelques revenus supplémentaires pour profiter de leur retraite.

Lire aussi :  Retraite anticipée à 62 ans : êtes-vous éligible pour partir plus tôt sans affecter vos revenus ?

Ces raisons expliquent pourquoi il est fortement recommandé de prendre le temps de bien vérifier vos droits quelques mois voire plusieurs années avant votre départ à la retraite. Il ne vous reste plus qu’à vous renseigner sur les démarches requises pour ne pas perdre un seul centime.

Non-recours aux pensions : 50 000 retraités concernés

En 2023, des courriers ont été envoyés à près de 50 000 retraités. Ils les informent du fait qu’ils n’avaient pas demandé leurs droits. Les personnes concernées sont donc amenées à se rendre auprès des caisses de retraite pour connaître les sommes dont elles bénéficient.
Pour lutter justement contre ce type de problème, l’Union Retraite a mis en place deux dispositifs bien précis :

  1. L’entretien information retraite qui vous permet de faire le point sur votre carrière. Par la même occasion, vous en saurez davantage sur le montant de votre retraite. Ce service est accessible dès 45 ans. Vous serez informé également sur vos droits dans les différents régimes et leur évolution, mais aussi sur les dispositifs conçus pour maximiser la somme de votre pension.
  2. Le bulletin de situation vous est attribué tous les 5 ans, à partir de l’âge de 35 ans afin de déterminer votre situation concernant vos droits. À cela s’ajoute une estimation indicative globale ou IEG qui vous est envoyée lorsque vous aurez 55 ans. Dans ce document, vous découvrirez la simulation de pension selon l’âge de départ ainsi que le montant estimé de votre pension.
Lire aussi :  Réforme des retraites : attention à ces changements qui commencent à opérer

En somme, ce sont principalement les personnes qui sont parties à la retraite il y a longtemps qui ont oublié de revendiquer certains de leurs droits, probablement à cause du manque d’informations.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles