boursicoter

Boursicoter quand on est étudiant

Il est important de soigner son dossier de demande de bourse étudiante pour espérer obtenir de bonnes nouvelles. Malheureusement, la vie est cruelle et seuls les plus chanceux connaissent le bonheur. Quoi qu’il en soit, il existe d’autres solutions de financement permettant aux futurs licenciés, maîtres et docteurs de terminer leurs études sans se soucier de l’argent. Il est, par exemple, possible de boursicoter pour payer ses études. Comment et pourquoi ?

Boursicoter pour financer ses études : pourquoi ?

Il est parfois difficile pour un étudiant de survivre dans une grande ville qui n’est pas la sienne. Il doit en effet payer son loyer, s’acheter de la nourriture, se soigner en cas de maladie, régler ses frais de déplacement sans oublier les droits d’inscription à l’université. C’est pourquoi il est important de trouver une source de revenu stable en plus de ses bourses étudiantes. Le travail de nuit n’est pas forcément la meilleure solution. L’idéal serait de boursicoter pour financer ses études. Les marchés financiers comportent effectivement des avantages non négligeables. Il est facile de revendre ses titres boursiers (forte liquidité), car les plus-values sont plus importantes en cas de hausse du cours de l’action tandis que les dividendes sont distribués de manière régulière (selon les bénéfices de la société).

Lire aussi :  Comment boursicoter sur eToro ?

La fiscalité est aussi l’une des raisons poussant les contribuables français à se tourner vers les placements financiers. Le Plan d’Épargne en Action (PEA) permet par exemple de percevoir des revenus complémentaires défiscalisés à la sortie du contrat (en capital ou en rente viagère). En tout cas, l’investisseur doit apprendre à diversifier ses placements financiers dans l’objectif de limiter les risques. En clair, il faut investir dans différentes classes d’actifs pour espérer générer des profits plus intéressants.

Devenir étudiant trader : les conseils à suivre

Il est vrai que les étudiants manquent cruellement d’expériences, mais cela ne les empêche pas de réaliser leurs rêves les plus fous. Or, la fortune sourit toujours aux audacieux. Il faut donc prendre des risques pour devenir un bon trader sur les marchés boursiers. Il est tout à fait possible de concilier les études avec le trading à condition de connaître tous les pièges à éviter. Bien entendu, il faut disposer de liquidités pour pouvoir boursicoter sur les plateformes en ligne. Il est également important d’avoir le matériel nécessaire avant de se lancer dans l’aventure. Pour cela, il faut utiliser un ordinateur puissant doté d’un écran d’au moins 20 pouces afin de mieux appréhender toutes les fonctionnalités des plateformes de trading disponibles sur la toile.

Lire aussi :  Les bourses de collège et lycée seront-elles attribuées automatiquement en 2024 ?

Bien évidemment, l’accès à internet (haut débit) est obligatoire pour gagner honnêtement de l’argent sur les marchés boursiers. En outre, les débutants dans l’univers du trading doivent éviter d’investir une grosse somme d’argent sur des titres financiers (actions, obligations, etc.). Quoi qu’il en soit, d’après les récentes statistiques publiées par l’AMF ou Autorité des Marchés Financiers, les frais de courtage sont toujours faibles. Pour mettre toutes les chances de son côté, l’étudiant doit suivre des formations de trading (gratuite) sur la toile. Il pourra ainsi apprendre comment investir sur les plateformes les plus connues telles que « etoro », « AvaTrade », « broker XM », « Alvexo » ou encore « Markets ».

Attention au choix de sa plateforme de trading

Outre les compétences, le bon trader doit aussi avoir les outils adéquats. En effet, il ne peut pas opérer sur les marchés financiers sans se munir du bon logiciel ou de la plateforme d’échange qui correspond à ses besoins. Les éditeurs et les sites spécialisés sont nombreux à se concurrencer de ce côté-là. Une grande variété de solutions est donc disponible sur le marché.

Lire aussi :  Comment le CROUS étudie votre dossier social étudiant ?

Cependant, il faudra faire des choix de manière scrupuleuse. Tous les professionnels de la bourse ne recherchent pas forcément les mêmes fonctionnalités. Certains outils sont plus adaptés à des stratégies de trading précises. Ainsi, un swing trader aura besoin de modules différents de celui du day trader ou scalpeur. D’un autre côté, toutes les plateformes n’offrent pas également la même ergonomie et qualité d’expérience utilisateur.

Il est alors impératif de bien se renseigner sur les outils de trading disponibles avant de se lancer. L’efficacité des investissements et les retombées financières en dépendent grandement. Quelques recherches sur le web s’avèrent très utiles pour trouver le meilleur site de bourse. Des éléments comme l’interface de passage d’ordre, les frais d’adhésion ou le flux d’information affiché en temps réel sont à prendre en compte pour évaluer la qualité d’une plateforme.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles