Attention propriétaires : une mensualité supplémentaire de taxe foncière possible en décembre

Attention propriétaires : une mensualité supplémentaire de taxe foncière possible en décembre

Décembre est souvent synonyme de festivités et de dépenses supplémentaires. Mais cette année, une surprise pourrait s’ajouter à votre liste : une mensualité supplémentaire de taxe foncière. En effet, certains contribuables pourraient voir leur facture augmenter sans préavis.

Comment cela est-il possible ? Quels sont les éléments qui peuvent influencer cette hausse ? Cet article vous apporte des éclaircissements sur ce sujet délicat et vous aide à mieux comprendre les mécanismes de la taxe foncière.

Mensualisation de la taxe foncière : une option privilégiée par les propriétaires

Face à l’augmentation significative de la taxe foncière, nombreux sont les propriétaires qui optent pour sa mensualisation. Cette alternative permet d’éviter le paiement d’un montant conséquent entre septembre et octobre. Pour bénéficier du prélèvement mensuel de cette taxe pour l’année en cours, il est nécessaire de réaliser les démarches avant le 30 juin sur le site impots.gouv.fr.

Si un rattrapage s’avère nécessaire, celui-ci sera réparti sur les trois premières mensualités. La mensualisation offre ainsi une gestion plus aisée des finances personnelles. Mais cela n’empêchera pas la facture de s’alourdir à partir de 2024. Et pour cause, il y a une revalorisation nationale des valeurs locatives cadastrales.

Lire aussi :  Est-il déjà trop tard pour trouver sa chambre étudiant pour la rentrée ?

Impact de la hausse record de la taxe foncière sur les propriétaires

La hausse sans précédent de la taxe foncière a eu un impact majeur sur les propriétaires, notamment à Paris où l’augmentation a atteint 51,9%. En novembre, un rattrapage a été effectué pour ceux qui ont opté pour la mensualisation.

Cependant, si l’impôt a augmenté par rapport à l’année précédente, une mensualité supplémentaire pourrait être prélevée en décembre. Cette situation met en évidence le poids financier que représente cette taxe pour les propriétaires français et souligne l’importance d’une gestion financière prudente face à ces augmentations inattendues.

La taxe foncière : un poids variable selon les communes

Dans certaines villes françaises, la taxe foncière pèse plus lourdement sur le budget des propriétaires. À Nîmes par exemple, elle équivaut à deux mensualités supplémentaires annuellement. Les résidents du Nord sont quant à eux plutôt épargnés, la majorité des communes n’ayant pas augmenté le taux de cette taxe.

Lire aussi :  APL : À combien d’aide au logement peuvent prétendre les étudiants

Cependant, des exceptions notables existent comme Lillers, Le Portel et Wattrelos où les taxes ont fortement grimpé. Il est important de noter que pour ceux ayant opté pour la mensualisation, un prélèvement aura lieu le 15 décembre.

justin malraux

Directeur éditorial de MaBourse.fr, site d'acutalités indépendant sur lequel vous retrouvez quotidiennement des analyses pointues.