Alerte CAF la fin de l'ASS, un coup dur pour les personnes handicapées percevant l'AAH

Alerte CAF : la fin de l’ASS, un coup dur pour les personnes handicapées percevant l’AAH

Dans un contexte où la solidarité nationale est plus que jamais sollicitée, une décision de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) suscite l’incompréhension et l’indignation. En effet, des milliers de bénéficiaires de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) se retrouvent impactés par une mesure déconcertante.

Cette situation alarmante soulève de nombreuses questions quant à la prise en compte des personnes en situation de handicap dans notre société. Dans cet article, nous allons tenter d’éclaircir les tenants et aboutissants de cette décision controversée et ses conséquences sur les bénéficiaires de l’AAH.

La suppression de l’ASS par le Premier ministre français impacte les bénéficiaires de l’AAH

Le Premier ministre français, Gabriel Attal, a annoncé la fin de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) pour les chômeurs en fin de droits. Cette décision, qui prévoit un transfert vers le revenu de solidarité active (RSA), touche près de 350 000 personnes.

Impact financier de la suppression du cumul AAH et ASS pour les personnes handicapées

La fin du cumul entre l’allocation aux adultes handicapés (AAH) et l’allocation de solidarité spécifique (ASS), effective depuis 2017, a été tempérée par une dérogation jusqu’à fin 2026 pour ceux qui en bénéficiaient déjà.

Lire aussi :  Chèque énergie de près de 300 € : votre dernière chance avant la fin de la date limite !

Cette exception touche près de 15 000 personnes handicapées, dont le revenu mensuel atteint jusqu’à 1 516 euros grâce à ces deux allocations. Cependant, avec la suppression de l’ASS, ces allocataires ne peuvent pas se tourner vers le RSA.

En effet, les critères de revenus pour l’ASS sont supérieurs à ceux du RSA. En outre, le montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) dépasse le seuil du Revenu de Solidarité Active (RSA) pour une personne seule ou en couple, ce qui exclut les bénéficiaires de l’AAH de l’éligibilité au RSA.

L’espoir d’une seconde dérogation pour les titulaires de l’AAH

Face à cette situation préoccupante, il est espéré que le gouvernement français envisagera une nouvelle dérogation pour les bénéficiaires de l’AAH. Cette mesure pourrait permettre à ces personnes de rester éligibles au RSA malgré le montant plus élevé de leur allocation.

Il est également possible que la mise en œuvre de cette réforme soit reportée jusqu’à la fin 2026, date à laquelle l’ASS doit prendre fin. Quoi qu’il en soit, il est crucial que le cas spécifique des allocataires de l’AAH soit pris en compte lors du passage à la nouvelle mesure.

Lire aussi :  Avoir son repas au CROUS pour 1€ c'est possible ! Voici comment faire

La suppression de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) a été fortement critiquée pour son impact sur les chômeurs en fin de droits, soulevant des débats autour de la solidarité nationale.

Dans ce contexte, les bénéficiaires de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) sont particulièrement touchés, mettant en lumière les défis auxquels font face les personnes en situation de handicap dans notre société. La décision controversée du gouvernement soulève des interrogations quant à la manière dont la politique sociale prend en compte les besoins spécifiques de ces individus.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Recevez les meilleures actualités par mail 1 fois par semaine
(analyses éclairées et informations qui vous intéresseront assurément !)

Adresse e-mail non valide
Nous ne vous spammerons pas, vous pouvez en être sûr(e). Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles