Alerte aux alternants les règles vont changer à partir de cette date !

Alerte aux alternants : les règles vont changer à partir de cette date !

Le gouvernement a sorti un décret confirmant la fin des versements d’une partie des aides à l’embauche. Une mesure qui a été actée très récemment.

Mais, quand exactement ? Comment cela impactera-t-il les employeurs et les alternants ? Explications dans cet article.

Fin de l’aide pour le recrutement d’un alternant

Dans le cadre du soutien de l’emploi des jeunes en 2020, le gouvernement a eu l’idée d’instaurer des primes exceptionnelles dédiées aux employeurs. Des dispositifs qui ont été modifiés et prolongés au fil des années. À noter que la somme des aides s’élevait à hauteur de 6 000 euros pour chaque embauche d’un salarié ou d’un apprenti âgé de moins de 30 ans et en contrat de professionnalisation.

Mais, la donne a changé. Le gouvernement a décidé de faire disparaître cette aide, et ce depuis le 1er mai dernier. Il est important de souligner que cela est appliqué uniquement sur les contrats de professionnalisation.

Comprendre la différence entre le contrat de professionnalisation et d’apprentissage

Le contrat de professionnalisation s’adresse principalement aux personnes jusqu’à 25 ans, sorties du système scolaire et qui sont contraints de compenser leur formation initiale. Il est également dédié à ceux qui cherchent à profiter d’une insertion professionnelle. Le contrat d’apprentissage, quant à lui, est destiné aux jeunes de 16 à 29 ans. Le calcul du niveau de salaire des deux contrats se base sur le pourcentage du SMIC.

Lire aussi :  France Travail : Les grandes transformations du contrôle de l'emploi en 2025 annoncées

La rémunération perçue varie selon plusieurs facteurs :

  • Age et niveau de formation initiale (contrat de professionnalisation)
  • Age et ancienneté dans l’entreprise pour l’apprenti.

Une économie de 250 millions d’euros pour le gouvernement

Depuis la hausse du déficit public à 5,5% en 2023, le gouvernement cherche tous les moyens pour faire des économies et établir des mesures pour la réduction des budgets de l’État. Il prévoit d’ailleurs de réaliser 10 millions d’euros de coupes budgétaires cette année. Dans cette optique-là, il a décidé de s’attaquer à l’aide à l’embauche susmentionnée. Cette suppression devrait permettre de générer jusqu’à 250 millions d’euros d’économies. Pour se justifier, Catherine Vautrin, la ministre du Travail a expliqué que cette aide n’existait pas avant la pandémie du Covid 19. La suppression enclenchée serait selon elle, une mesure de normalisation.

Cette nouvelle ne signifie pas que les entreprises ne doivent plus embaucher des alternants. Pour percevoir l’aide prévue, il est recommandé de requalifier les moins de 30 ans qui suivent une formation diplômante ou titre RNCP en contrat de professionnalisation, en contrat d’apprentissage. Cela permet d’ailleurs de préparer les plus jeunes à un marché de travail en pleine évolution. Il est à noter cependant que la prime n’est plus disponible si vous recrutez les contrats de type VAE inversée ou en CQP.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles