Aide financière de la CAF méconnue par les jeunes : 200 euros disponibles pour 50 000 bénéficiaires

Aide financière de la CAF méconnue par les jeunes 200 euros disponibles pour 50 000 bénéficiaires

Chaque année, de nombreux jeunes en France ignorent qu’ils sont éligibles à une aide financière de 200 euros offerte par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Malgré les efforts de communication de l’organisme, environ 50 000 bénéficiaires potentiels passent à côté de cette opportunité. Pourquoi un tel phénomène se produit-il ? Quelles sont les raisons qui poussent ces jeunes à ne pas profiter de cette aide ? Cet article tente d’éclairer ce mystère et propose des pistes pour aider davantage de personnes à bénéficier de cette aide précieuse.

Le BAFA : un diplôme facilité par l’aide financière de la Caf

Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animation (BAFA), est un précieux sésame pour ceux qui souhaitent travailler dans le domaine de l’animation, notamment en centres de loisirs. Accessible dès 16 ans, ce diplôme se compose de trois étapes à réaliser sur une période maximale de trente mois.

Pour alléger le coût de cette formation, estimé entre 900 et 1 100 euros, la Caisse d’Allocations Familiales (Caf) offre depuis le 1er juillet 2023 une aide universelle de 200 euros à tous les candidats, sans condition d’âge ou de revenus.

Lire aussi :  Pourquoi l'Agirc-Arrco propose cette aide inatendue pour beaucoup ?

Les aides locales de la Caf et le nouveau soutien financier pour les jeunes en service civique

En plus de l’aide universelle, certaines CAF locales proposent des financements supplémentaires. Par exemple, la Caf de la Loire a alloué près de 45 300 euros en 2022 pour aider 288 candidats au BAFA, soit une moyenne de 310 euros par personne. Depuis juillet 2023, un nouveau dispositif cible spécifiquement les jeunes de 16 à 25 ans engagés dans un service civique.

Pour bénéficier de cette aide supplémentaire de 100 euros, il faut avoir réalisé un service civique entre janvier 2022 et décembre 2023 et faire sa demande via le téléservice de l’Agence de services et de paiement avant novembre 2024.

Le taux de recours aux aides pour le BAFA : une opportunité sous-exploitée

Malgré la disponibilité des aides financières, tous les candidats éligibles ne sollicitent pas ce soutien. En 2019, sur les 17 588 personnes ayant achevé leur formation BAFA, seules 40% ont demandé l’aide de la Caf, selon un rapport du Conseil d’Orientation des Politiques de Jeunesse.

Lire aussi :  L’aide mobili-jeune : une aide précieuse pour les moins de 30 ans en alternance

Cette tendance s’est maintenue en 2022 avec plus de 46 200 diplômés, dont un nombre non précisé n’a pas fait appel à ces aides. Il est donc crucial de sensibiliser davantage les jeunes à ces dispositifs d’accompagnement financier pour faciliter leur parcours vers l’obtention du BAFA.

justin malraux

Directeur éditorial de MaBourse.fr, site d'acutalités indépendant sur lequel vous retrouvez quotidiennement des analyses pointues.