AAH les vérités que l'on vous cache sur cette aide destinée aux adultes handicapés !

AAH : les vérités que l’on vous cache sur cette aide destinée aux adultes handicapés !

Bien que l’AAH date de 1975, des personnes ignorent encore certaines choses sur cette aide. D’où l’objet de cet article !

Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’AAH

A l’évidence, l’allocation aux adultes handicapés (AAH) est destinée aux personnes en situation de handicap. De quoi garantir un revenu minimal d’existence aux ménages éligibles. D’après la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), 1,3 million de ménages avaient bénéficié de l’AAH en 2022.

Il y a donc des conditions d’attribution à respecter. Et, celles-ci permettent de définir la durée de perception de l’AAH. Depuis le 1er avril 2024, son montant ne peut pas excéder 1 016,05 € par mois. Mais d’autres paramètres viennent modifier la donne. Citons, par exemple, les ressources de l’allocataire ou encore son hospitalisation.

En principe, les revenus d’activité (ou Esat) et les pensions (invalidité, retraite) rentrent dans le calcul du montant effectif de l’AAH.

Les critères retenus sont assez exhaustifs de nos jours. Pour prétendre à l’AAH, vous devez résider en France. Vous devez être âgé de plus de 20 ans (ou de plus de 16 ans si n’êtes pas à la charge de vos parents ou tuteurs légaux). A cela s’ajoute un plafond de revenus de 12 192,60 €.

Lire aussi :  France Travail réclame des remboursements aux retraités ayant trop perçus, êtes-vous concerné ?

En revanche, si vous percevez une pension vieillesse, invalidité  ou une rente d’accident du travail supérieure ou égale à 1 016,05 € par mois, l’AAH ne vous sera pas octroyée.

Est-il possible de toucher l’AAH à vie ?

En plus de ces conditions d’attribution de l’AAH, votre dossier doit passer au crible devant la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). L’objectif ici est de déterminer votre taux d’incapacité. Et, celui-ci doit se situer au moins à 80% pour bénéficier de l’AAH. Mais ce taux peut être compris entre 50% et 79% au cas où le handicap engendre une restriction importante et durable pour l’accès à l’emploi.

En ce qui concerne la question sur la possibilité de percevoir l’AAH à vie, certains points doivent être soulignés. Le taux d’incapacité de l’allocataire sera toujours pris en compte pour fixer la durée de perception de cette prestation. En principe, si celui-ci s’établit à 80%, l’AAH peut être versée à vie. Mais le handicap doit être considéré comme permanent. Autrement, le versement de l’AAH est limité sur une période prédéfinie, de 1 à 10 ans.

Lire aussi :  Percevoir l'APL en couple : la CAF demande de ne pas dépasser ce plafond de revenus

L’AAH est octroyée sur une durée de 1 à 2 ans (parfois jusqu’à 5 ans) si le taux d’incapacité oscille entre 50% et 79%. C’est notamment le cas en l’absence d’une évolution favorable du handicap. A terme, le renouvellement de l’AAH est possible.

Notons que les personnes retraitées peuvent continuer de percevoir l’AAH avec un taux d’incapacité supérieur à 80%. Mais le montant de la pension doit rester inférieur au plafond de l’AAH, soit 1 016,05 €. Les autres ne pourront plus toucher cette allocation en plus de leur pension.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune information importante et recevez les directement par email!

Adresse e-mail non valide
justin malraux
Justin Malraux

En tant que Conseiller et Expert Financier, je partage quotidiennement des analyses pointues sur MaBourse.fr.

Voir tous ses articles